La ville de Medina Azahara

6 mars, 2018
Cordoue Romaine, Cordoue Arabe et Cordoue juive: Gastronomie
5 mars, 2018
La Mosquée de Cordoue
7 mars, 2018

La ville de Medina Azahara

Aujourd’hui, on va découvrir l’une des plus belles villes créés autour du monde. Une ville qui a été brûlée, détruite et également enterré. Une ville de laquelle les chroniqueurs nous disent que c’était le vrai reflet de l’éden. Donc un endroit où la poésie a émané des feuilles des arbres et la brise de l’air l’a emporté aux endroits les plus éloignés, en montrant sa beauté plus spirituelle.

Une fois on arrive au site archéologique, certainement va nous surprendre la réalité de cette ancienne ville. On y trouvera les ruines qui ont survécu à la destruction et le passage du temps. On peut dire qu’encore aujourd’hui c’est possible d’entendre des murmures parmi ses derniers vestiges. Mais, il y a une question que tout le monde peut se poser… qui ont été les figures plus célèbres de cette ville?

Alors, on doit parler du calife Ad Abderrahman III. Celui qui a été le premier calife omeyyade en 929. Il a été aussi connu sous le nom de « Al Nasir ». Ce terme signifie «celui qui va défendre la religion de Dieu ». On dit que le premier calife était physiquement attrayant, pas très grand mais ave la peau blanche, les cheveux roux et aux yeux verts. Voilà l’aspect du conquérant de l’Al-Andalus ! De plus, il était quelqu’un de bienveillant, généreux, intelligent et cruel, mais aussi tolérant en matière religieuse. C’était ainsi que les chrétiens et les juifs faisaient une partie vraiment important de la société de l’époque.

On ne peut pas oublier son fils, Al-Hakam II. Le deuxième calife, a été nommé le successeur de son père à l’âge de huit ans. Donc son éducation a été exquise afin de lui permettre participer à des activités du gouvernement et de campagnes militaires. Pourtant, il était fort en art donc il a été considéré un passionné de la culture et de la beauté. Pendant son règne il a fondé 27 écoles publiques pour les pauvres et il a défendu l’enseignement obligatoire pour tous les enfants.

Également ce calife a créé une bibliothèque qui était le symbole de la culture pluraliste et tolérante de l’époque. Il y avait plus de 400.000 volumes à l’intérieur de cette bibliothèque. Quelle merveille !

D’autre part, dans le Musée de Medina Azahara on y garde des vestiges de la vie quotidienne de ses habitants et même vous y trouverez une ancienne fontaine en bronze en forme de fauve, laquelle selon la légende a pu conduire à la destruction de celle qui était la ville brillante.

Au Xe siècle le calife était le pionnier de la décoration de la ville, en créant ainsi un style personnel propre parallèlement aux tendances islamiques de Bagdad. Mais selon cette légende, les plus orthodoxes ont y provoqué une conspiration car ils ne supportaient pas l’idée d’une ville si riche et opulente. Donc ils ont fait un sort contre la ville de Medina Azahara, le calife et le califat omeyyade.

En effet, ils ont convaincu au calife de construire une fontaine avec la forme zoomorphe d’un des animaux plus fréquentés du territoire et voici le début de la tragédie. Alors, on a construit quatre petites fontaines en bronze avec la forme d’un fauve pour décorer cette grande ville. Toutes elles, soigneusement sculptés, et avec les bouches ouvertes pour expulser l’eau. Toutefois, il y avait un sort sur elles qui cherchait concentrer la mauvaise énergie et la expulser á travers de leurs bouches. Tout en provoquant ainsi la destruction de Medina Azahara, la mort du calife et la séparation des sculptures.

Actuellement. Il y a une prophétie selon laquelle les petites fontaines ne doivent pas se rencontrer parce qu’une autre destruction encore plus grande peut arriver à Cordoue... Aujourd’hui la disparition de Medina Azahara et le califat omeyyade est une réalité et les sculptures sont encore dispersées dans le monde... Mais, qu’est-ce que vous en pensez ? C’est possible que les figures se rencontrent dans l’avenir?

Comments are closed.