Quels monuments voir à Cadix?

Cadix est à la mode. Pour son climat, sa position privilégiée, ses monuments, son empreinte historique, ses équipements culturels, ses plages, sa gastronomie et la chaleur de ses habitants. Il y a beaucoup de sites, de grand patrimoine spectaculaire, qui méritent d’être visités dans cette ville merveilleuse. De la cathédrale aux châteaux de Santa Catalina et San Sebastián en passant par le Théâtre romain ou le Grand Théâtre Falla, sans oublier d’autres points d’intérêt comme la Tour Tavira, l’église San Antonio de Padua ou le Musée Archéologique et des Beaux-Arts de Cadix.

Cette petite ville, dans laquelle tout est relativement proche, abrite de nombreux joyaux architecturaux et d’intérêt culturel. D’Oway, nous vous lançons cette grotte : combien de ces trésors pourrez-vous visiter? Chacun d’eux a ses particularités, ses histoires et son précieux capital artistique. Êtes-vous prêt pour le voyage ? Commençons.


La Cathédrale, la maison du culte

Elle est connue sous de nombreux noms. Santa Cruz sur la mer, Santa Cruz sur les eaux ou également connue sous le nom de la Catedral Nueva (Nouvelle Cathédrale), même si elle est avalisée pour 116 ans. Elle a commencé à être construite dans un style baroque et a fini par tourner vers le néoclassique, sur sa façade, ses tours et ses coupoles, ainsi que sur la plupart des retables et le maître-autel. Ce n’est qu’en regardant la Cathédrale de l’extérieur que c’est délicieux. Parce que sa façade principale est imposante et pleine de mouvement avec ses formes concaves et convexes, et ses trois portiques sobres. En outre, l’un de ses éléments extérieurs les plus caractéristiques est la tour de l’horloge, d’où on peut apprécier une vue complète de toute la ville et de son horizon mêlé aux eaux de l’Atlantique.

Gran Teatro Falla, siège du carnaval

D’extérieur en brique rouge orné d’arcs outrepassés et de style néo-musulman et d’intérieur arabe riche et coloré. Ainsi apparaît ce Grand Théâtre qui est le siège du concours de groupements du Carnaval de Cadix, ainsi que du Festival de Théâtre ibéro- américain. Nombre des manifestations artistiques qui parcourent la ville finissent par déboucher sur cet épicentre culturel de premier plan. Ce théâtre s’appelle ainsi en l’honneur de l’éminent musicien gaditain qui est le fils préféré de la ville.

Château de Santa Catalina, fortification près de la crique

Dans le passé, il s’est levé pour défendre l’un des fronts les plus vulnérables d’accès à Cadix : le point d’entrée maritime de la plage de la caleta. C’est un exemple de l’architecture militaire qui est arrivée jusqu’à nos jours sans grands changements significatifs, pratiquement inaltérable. Aujourd’hui, le château de Santa Catalina est devenu un grand espace culturel, très polyvalent, qui comprend des ateliers, salles d’exposition et sert de toile de fond pour accueillir des concerts et des activités estivales dans sa cour d’armes. Et il a une vue imprenable sur la plage de la Caleta.

Château de San Sebastián, une banlieue cinématographique

Un vrai trésor parfaitement conservé. Une fortification qui s’enfonce dans la mer, dans la jetée de la plage de la caleta, et qui a été réparée et réhabilitée pour en faire un lieu indispensable à sa visite tant pour les autochtones que pour les voyageurs. Il s’agit presque d’une sorte de banlieue fortifiée, à l’intérieur de la mer, totalement mêlée à son contour maritime, et qui semble provenir d’un bon film hollywoodien. Te voir marcher à l’intérieur de la mer et contempler la ville depuis le château sont des expériences que tu dois absolument goûter.

Théâtre Romain

C’est l’un des plus anciens de la péninsule. présentant des traits très archaïques, avec des gradins nichés dans la roche et à profil parabolique, et avec une surface reposant sur un dénivelé de terrain. Tout cela finit par conférer un attrait particulier à ce Théâtre romain qui fut construit vers l’an 70 av. J.-C., et qui a traversé différentes étapes de pillage, d’érosion et de chocs culturels. Un rendez-vous avec l’histoire et l’architecture romaines.

Porte de la Terre

Un élément de grande importance patrimoniale et historique pour Cadix. Sa voûte centrale, sa tour et la promenade supérieure. Ce sont les piliers de cette Porte de la Terre qui a été construite et agrandie au XVIIIe siècle. La façade imposante et majestueuse dispose d’un élégant portique en marbre en forme d’arc de triomphe qui préside au monument. Et de part et d’autre, les bastions de San Roque et de Sainte-Hélène. Outre les zones susmentionnées, ce monument accueille également les dépendances du musée Atelier lithographique et de celui de marionnette.

Monument aux cours de Cadix, beauté et majesté

Construit dans la deuxième décennie du XXe siècle et situé sur la place de l’Espagne, il vise à rendre hommage à ce point crucial et culminant de l’histoire où une constitution très importante a été adoptée en 1812. Pour ce faire, ils ont érigé un ensemble de grandes proportions en forme d’hémicycle, métaphore de l’actuelle Chambre législative. De plus, elle est entourée de jardins qui finissent par mettre en scène un ensemble extrêmement attrayant.

Oratoire de San Felipe de Neri

À la fin du XVIIe siècle, l’alarife Blas Díaz a créé un temple de prière dédié à San Felipe de Neri. Un environnement elliptique avec un décor baroque de très haut niveau. Son spectaculaire retable n’est qu’un exemple du travail soigné accompli par les architectes, et il encadre une magnifique image de l’Immaculée Conception, œuvre de Murillo ; une pièce maîtresse du peintre. Mais en plus d’être l’un des bâtiments les mieux décorés, c’est un lieu qui a marqué l’histoire récente de l’Espagne. À l’extérieur, des pierres tombales rappellent l’un des événements les plus importants du XIXe siècle : le 19 mars 1812, ce fut le lieu où les cours promulguèrent la Constitution Politique de la Monarchie Espagnole. Une visite qui mélange le goût pour l’art baroque et pour l’histoire de notre nation.

Plus de guides d'intérêt