Alcazar des rois chrétiens

 

L’Alcazar des Rois chrétiens, situé à Cordoue, est l’un des symboles les plus emblématiques des trois cultures – musulmane, chrétienne et juive – qui ont cohabité dans la ville pendant 800 ans jusqu’à la conquête des chrétiens au XIIIe siècle.

Histoire de l’Alcazar des Rois chrétiens

L’Alcazar des rois chrétiens a joué un rôle central dans le gouvernement politique depuis ses origines. À l’époque romaine, il a été établi comme siège de la douane et comme résidence de hauts fonctionnaires politiques tels que le procureur et le questeur, qui gouvernaient la ville. Avec l’arrivée des Wisigoths dans la ville, le bâtiment a été occupé et utilisé, mais n’a pas été modifié de manière significative. Avec l’invasion musulmane, à l’époque de l’émirat, Abd al-Rahman Ier et ses successeurs, Al-Hakam Ier et Abd al Rahman II, ont réalisé de nombreux travaux d’extension du bâtiment, ils ont construit des canaux, des jardins, et l’ont adapté au mode de vie et aux coutumes musulmanes. 

historia del alcazar de los reyes cristianos

Lorsque Abd al Rahman III fonda le califat indépendant au Xe siècle, l’Alcazar perdit beaucoup d’importance car les pouvoirs étaient centralisés dans la ville palatine de Madinat al-Zahra. Au cours des siècles suivants, il fut malmené et détérioré en raison des pillages dont la ville de Cordoue fut victime. De nombreux éléments de différentes périodes historiques sont conservés : des pierres de taille romaines, des colonnes et des chapiteaux, des plinthes et des moulures wisigothiques et islamiques. 

La reconquête chrétienne, en 1236, fut le moment où Fernando III le Saint distribua le site de l’ancien Alcazar andalou entre l’évêque, quelques nobles et l’ordre de Calatrava. Ce sera Alphonse X le Sage, son fils, qui commencera les travaux pour en faire une résidence royale, et déjà au XIVe siècle, Alphonse XI le Juste ordonne sa fortification entre 1327 et 1329. Dix bâtards sont nés des rencontres entre Alfonso XI et la noble sévillane Leonor de Guzmán dans l’Alcazar, dont le futur Henri II de Trastámara. 

Il a également été un scénario clé pour le développement de certains épisodes de la guerre civile entre Pierre Ier le Cruel et Henri II. Après la victoire d’Henri II, le bâtiment est à nouveau utilisé comme résidence royale, ce qui est répété par ses successeurs, comme Henri III le Souffrant, son petit-fils, dont l’arrivée dans la ville a lieu en 1495. Depuis 1482, les Rois Catholiques utilisaient l’Alcazar comme quartier général et c’est de là qu’ils planifiaient la conquête de Grenade, qui fut achevée en 1492. C’est également le lieu de l’entretien entre les rois et Christophe Colomb avant qu’il découvre l’Amérique en 1486. En 1499, Isabelle et Ferdinand cessèrent d’utiliser l’Alcazar comme résidence royale et le donnèrent au tribunal de l’Inquisition pour y installer leur siège à Cordoue. Le bâtiment fut aménagé pour le doter de cachots et de oubliettes, de sorte qu’il perdit son caractère palatial. 

Au XIXe siècle, les Cortes de Cadix ont supprimé le Saint-Office, et à partir de ce moment et jusqu’en 1932, ses installations ont servi de prison, d’abord civile puis militaire. Avec la Seconde République, le bâtiment a été classé comme Monument Historique, bien qu’il ait été tellement détérioré qu’en 1955, le maire, Antonio Cruz, a cédé l’Alcazar à la Mairie de Cordoue, qui a chargé l’architecte Víctor Escribano Ucelay de le restaurer. Le bâtiment a été ajouté à la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1994. 

Parties de l’Alcazar des Rois chrétiens

Tours de l’Alcazar

À l’intérieur de l’Alcazar, nous pouvons trouver différentes tours, parmi lesquelles la Tour des Lions, dont l’intérieur n’est pas de grandes dimensions et, dans chacun de ses angles, il y a une petite colonne sur la base qui la divise en tiers, avec des faisceaux de trois colonnes en triangle, et celle du centre est de double diamètre. Cet ordre supporte une voûte à nervures, et ses arcs dessinent sa base octogonale, tandis que les autres angles sont couverts de voûtes à trois nervures. 

On accède au dernier étage de la Tour des Lions par un petit escalier en colimaçon, qui se trouve dans une tour qui lui est rattachée. De cette enclave, nous avons une vue spectaculaire, car nous pouvons contempler la ville de Cordoue presque entièrement. 

torres del alcazar de los reyes cristianos

Une autre des tours que nous trouvons est la Tour de l’Hommage, qui est reliée à la première par une chemin de ronde du mur Nord. Ce chemin de ronde a dû avoir une grande importance au sein de l’Alcazar. Le corps de la Tour de l’Hommage est plus haut que large, il a un aspect dominant, étant la plus imposante des tours, et il a un plan polygonal. L’architecture gothique a été utilisée, mais la main qui l’a réalisée n’était pas aussi habile que dans le cas de la Tour des Lions, qui a été réalisée par des maîtres français. Dans ce cas, on pense que la tour a pu être réalisée par des disciples espagnols de moindre compétence. La voûte a quatre nervures, de plan hexagonal et irrégulier, et deux des nervures sont prolongées grâce aux pendentifs. Les nerfs meurent dans les chapiteaux, et ont été sculptés in situ.

La salle principale de la Tour de l’Hommage est de plan octogonal, avec des colonnes basses et une voûte haute, dont les nervures reposent sur des chapiteaux décorés de motifs végétaux. C’est vraisemblablement dans cette pièce que s’est passée la première réception entre les rois chrétiens et Christophe Colomb. On accède à la terrasse de la tour par un escalier droit, qui est éclairé par deux rosaces.

Depuis la Tour de l’Hommage, vous pouvez accéder à la Salle des Mosaïques en retournant par le chemin de ronde, en descendant les escaliers et en traversant la galerie d’entrée.

Salle des Mosaïques

De l’autre côté de la galerie d’entrée se trouve la salle des mosaïques, de style baroque. Il a été construit au XVIIIe siècle et se trouve sur le mur nord de l’Alcazar, au-dessus des voûtes des Bains Royaux Mudéjars. Après sa construction, elle a été utilisée comme chapelle de l’Inquisition et plus tard, elle est devenue la chapelle de la prison.

salon de los mosaicos del alcazar de los reyes cristianos

De plan rectangulaire, elle est couverte d’une voûte en arcs-doubleaux et de lunettes, elle-même décorée de motifs géométriques typiques de Cordoue au XVIIIe siècle. Le nom de cette salle est dû à la décoration de nombreuses mosaïques de grande qualité. Ils ont été extraits du sous-sol de la Plaza de la Corredera, où l’on pensait que se trouvaient les vestiges de l’ancien amphithéâtre romain, bien que cette hypothèse ne soit pas prise en considération actuellement.

Les jardins de l’Alcazar

Plusieurs bassins sont situés dans les jardins de l’Alcazar, qui ont été utilisés à l’origine les eaux du fleuve Guadalquivir et, au même temps, les conduites d’eau qui provenaient de la Sierra. Les jardins sont situés dans les anciens vergers, qui produisaient les aliments pour les habitants de l’Alcazar. Aujourd’hui, la végétation des jardins est composée de plantes et d’arbres indigènes tels que les cyprès, les orangers, les citronniers et les palmiers. Parmi les fleurs les plus courantes de la végétation, on trouve des roses et des gitanillas

Dans les jardins, on trouve également les statues des Rois Catholiques, Isabel et Fernando, accueillant Christophe Colomb. Ces statues symbolisent le moment où Christophe Colomb a demandé à la Couronne des fonds pour entreprendre la route des Indes, qui allait finalement mener à la découverte de l’Amérique. 

Pour revenir à ses origines historiques, c’est Jules César qui a planté différentes espèces florales et des arbres exotiques, comme le bananier oriental, qui se caractérisait par son ombrage important et qui permettait de rendre la température des jardins plus douce pendant les mois de forte chaleur. Les jardins actuels ont commencé à être aménagés pendant la période arabe, situés dans la zone sud de l’enceinte. Son aménagement a complété l’espace destiné au harem royal, tout près des thermes, et le dernier espace a été complété par un verger. 

los jardines del alcazar de los reyes cristianos

Les travaux auraient pu commencer à l’époque d’Abd al-Rahman II, en l’an 822. En cette année-là a également été réalisé l’aqueduc qui canalise les eaux du Bejarano et du Caño de Escarabita. Un embranchement a été sorti du Caño de Escarabita, dévié vers l’Alcazar, permettant de couvrir tous les besoins du Palais. 

Actuellement, les jardins sont très fréquentés par les touristes du monde entier, et sont même visibles la nuit grâce à l’éclairage artificiel dont ils ont été équipés. 

Curiosités sur l’Alcazar des Rois chrétiens

Parmi les curiosités que l’on peut citer à propos de l’Alcazar des Rois chrétiens, il convient de mentionner que ses origines sont romaines, qu’il servait à l’origine de douane et de résidence pour les hauts fonctionnaires, et qu’il a continué à remplir sa fonction à l’époque wisigothique, n’étant pas avant l’époque musulmane où il a commencé à être configuré comme lieu de résidence jusqu’à la construction de Madinat al-Zahra. 

De plus, c’est l’endroit où Isabelle I de Castille a rencontré Christophe Colomb avant la découverte du nouveau monde, plus précisément dans la Tour de l’hommage, et Isabelle elle-même vendait ses bijoux afin de payer l’expédition aux Amériques. 

Elle a également été une enclave fondamentale dans la campagne de conquête de Grenade, puisque les Rois Catholiques y ont résidé pendant 8 ans dans le but de contrôler la prise du dernier royaume musulman de la péninsule. 

Elle est passée du siège du tribunal de l’Inquisition à devenir une prison après la conquête de Grenade en 1499.

En outre, l’Alcazar abrite des éléments romains tels que des mosaïques et un sarcophage, datant des IIe et IIIe siècles, trouvés dans d’autres zones de Cordoue. 

Heures d’ouverture et tarifs pour visiter l’Alcazar des Rois chrétiens

Les horaires de visite de l’Alcazar sont différents, selon la saison d’hiver et d’été. Du 16 septembre au 15 juin, l’horaire est du mardi au vendredi de 8h30 à 20h45, le samedi de 8h30 à 16h30, et le dimanche et les jours fériés de 8h30 à 14h30. Pendant la saison estivale, du 16 juin au 15 septembre, du mardi au dimanche de 8h30 à 14h30, et le lundi, il est fermé. Il est important de noter que le dernier passage se fait 30 minutes avant l’heure de fermeture. 

Il est possible de visiter gratuitement l’Alcazar les jeudis qui ne sont pas des jours fériés, de 12h à 14h30. En outre, les personnes de plus de 65 ans et de moins de 13 ans ont toujours l’entrée gratuite. En revanche, les étudiants accrédités jusqu’à 26 ans bénéficient d’une réduction de 50 % sur le prix d’entrée. Pour le reste, le prix d’entrée est de 5 euros. Il est donc possible de visiter gratuitement l’Alcazar des Rois chrétiens, et donc de visiter tous les coins de la ville de Cordoue sans dépenser trop d’argent. 

Comment se rendre à l’Alcazar des Rois chrétiens

L’Alcazar des Rois chrétiens est situé à côté de la Plaza Campo Santo de los Mártires s/n. En transport public, nous pouvons utiliser le bus, dont les lignes 3 et 6 nous permettent de nous rendre à proximité de l’Alcazar. Il est conseillé d’utiliser les transports publics, car il est difficile de se garer dans cette zone, ce qui facilite l’accès des visiteurs à l’ensemble architectural.