La Cartuja de Granade

 

Sur les collines d’Aynadamar se trouve la Cartuja de Grenade, un bel endroit qui date du XVIe siècle et que vous apprécierez sans aucun doute lors de votre visite de la ville andalouse. Le monastère de la Cartuja de la Asunción de Nuestra Señora est une référence de la dernière étape du baroque espagnol, et il sera une enclave qui vous fera tomber amoureux de la beauté de sa construction et de l’incroyable histoire qui l’entoure et sur laquelle il est basé.

la cartuja de granada

 

Histoire de la Cartuja de Grenade

Le Monastère Royal de Nuestra Señora de la Asunción de la Cartuja est situé dans la ville de Grenade, en Andalousie, et a abrité à l’origine une importante communauté de Chartreux depuis sa fondation au XVIe siècle jusqu’à la première moitié du XIXe siècle, plus précisément en 1835, où ils ont été exclaustrés. Malgré son éclectisme, mélangeant différents styles dans son architecture, il représente l’un des sommets de l’architecture baroque en Espagne. Il est actuellement considéré comme un Bien d’intérêt culturel dans le cadre du catalogage des Monuments historiques et artistiques, et il appartient au Trésor national artistique depuis 1931.

hisotria de la cartuja de granada

La communauté du monastère de Santa María de El Paular a décidé que ce monastère devait être construit en 1458, sa construction ayant commencé en 1506 lorsque l’emplacement a été décidé grâce à la cession du territoire par le capitaine Gonzalo Fernández de Córdoba, bien que les terres actuelles où se trouve le monastère ne correspondent pas à celles cédées par le capitaine, qui s’est donc retiré du projet. Finalement, en 1516, on a repris des travaux qui allaient prendre trois siècles -du 16ème au 19ème siècle- pour être achevés, et ce sans même avoir terminé la construction complètement. Seule une partie du bâtiment datant de cette période est conservée, puisqu’en 1842 le cloître et les cellules des moines ont été partiellement détruits, tandis que la maison du prieuré a été complètement dévastée en 1943.

Sa décoration est exubérante et ses espaces les plus importants sont l’église, la sacristie, toutes deux d’un auteur inconnu, et le tabernacle du maître Francisco Hurtado Izquierdo, couronné par une impressionnante coupole qui a été peinte par Antonio Palomino. À l’intérieur, le bâtiment expose une importante collection de peintures, dont celles du moine chartreux Juan Sánchez Cotán.

Pour être plus précis, le bâtiment se compose des parties suivantes: une imposante porte réalisée au XVIe siècle dans le style plateresque qui donne accès à une cour ; un cloître du XVIIe siècle avec un bel arc d’ordre dorique ; un réfectoire avec des nervures gothiques et des arcs en plein cintre, décoré avec les œuvres de Juan Sánchez Cotán; la salle de San Pedro y San Pablo ou De Profundis, qui possède un retable également réalisé par Sánchez Cotán; la Capilla de Legos, construite entre 1517 et 1519 par le frère Alonso de Ledesma dans le style gothique, décorée de peintures de Vicente Carducho; la salle capitulaire, couronnée d’une voûte à nervures et de peintures de Carducho; trois chapelles situées dans le cloître; l’église, dont la construction a commencé au milieu du XVIe siècle et ne s’est achevée qu’au début du XVIIe siècle, divisée en trois parties, chacune ayant un accès différent; le Sancta Sactorum ou Tabernacle; et la sacristie, dont la construction a commencé en 1727 et ne s’est achevée qu’en 1764. Il est décoré de manière très riche, devenant un digne représentant de la phase finale du baroque espagnol. La coupole a été peinte à fresque par Tomás Ferrer, mettant en valeur différents fondateurs de l’Ordre des Chartreux, tels que Saint Bruno et Saint Jean entre autres.

historia de la cartuja de ganada 2

Horaires de visite de la Cartuja de Granada

L’été et l’hiver sont deux périodes différentes. En été, du lundi au dimanche, de 10h00 à 20h00, et le samedi de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 20h00. Par contre, en hiver, du lundi au vendredi, les dimanches et jours fériés, de 10h00 à 18h00 ; le samedi de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 18h00.

horarios de visita de la cartuja de granada

Prix pour visiter la Cartuja de Granada

Les prix d’entrée varient en fonction du type d’utilisateur. Par exemple, le prix d’entrée individuel pour les plus de 13 ans est de 5 euros, et comprend un audioguide gratuit. En revanche, si nous préférons y aller en groupe, le prix est le même: 5 euros, et il comprend également l’audioguide gratuit. Pour les visites d’écoles à Grenade, l’entrée est gratuite pendant les heures de cours et sur réservation préalable. Pour les personnes ayant des capacités différentes >33%, l’entrée est gratuite. Les étudiants à partir de 13 ans, ainsi que les élèves et les étudiants universitaires jusqu’à 25 ans, ne doivent payer que 3,5 euros sur présentation de leur carte d’étudiant. Les enfants jusqu’à 12 ans entrent gratuitement et, le jeudi de 15h00 à 17h00, tous les utilisateurs peuvent entrer gratuitement, à condition de réserver 24 heures à l’avance.

precios para visitar la cartuja

Curiosités sur la Cartuja de Granada

La Cartuja de Grenade est située sur les collines d’Aynadamar, un endroit qui était d’une grande importance pour les musulmans. Il est plein de beaux vergers et de jardins qui sont arrosés avec les eaux qui viennent d’Alfacar. Les musulmans s’y installent, créent leurs domaines de loisirs et célèbrent de grandes fêtes et des banquets impressionnants. Son nom, Aynadamar, signifie, selon L. Mármol, « fontaine des larmes », en référence au fossé homonyme qui passe par là et qui apporte ses eaux depuis le village voisin, Alfacar, alimentant également une grande partie de l’Albaicín sur son parcours. Aujourd’hui, l’environnement a radicalement changé en raison de la construction de bâtiments universitaires et de blocs d’appartements.

Les différentes portes d’accès de l’église du XVIe siècle sont dues au fait que l’une d’elles était orientée vers l’entrée des fidèles et que les deux autres communiquaient directement avec le cloître, elles étaient donc utilisées par les moines et les laïcs. Celle du pied, dans le narthex, est de style néoclassique et est très simple, avec un arc en plein cintre encadré de colonnes ioniques et, dans l’entablement, on trouve une niche à l’image de San Bruno.

Le grand capitaine, qui était responsable de la première conception du bâtiment, a été enterré dans l’ancien couvent de San Francisco, à Casa Grande, en 1515, qui est maintenant le Captaincy General. Ses restes ont ensuite été transférés au monastère de Hieronymus, mais lors de l’invasion napoléonienne en 1810, ses restes ont été volés, dispersés et pillés dans toute l’enclave. Un voisin, en s’en rendant compte, les a ramassés et les a gardés jusqu’à ce que les soldats français quittent le pays en 1812. En conséquence, les restes du grand capitaine et le reste de sa famille ont été déplacés à Madrid pour être analysés. Le ministère espagnol voulait construire un Panthéon des fils illustres d’Espagne, mais cela n’a pas été réalisé et les restes ont été rendus à Grenade. Actuellement, les restes de cet important personnage reposent dans le Monasterio de la Inmaculada (monastère de l’Immaculée) ou monastère des Hiéronymites.

curiosidades sobre la cartuja