Le Noveau Pont

 

Le Nouveau Pont est le monument le plus emblématique et le plus beau de la ville de Ronda à Malaga, construit entre 1751 et 1793. Elle permet de sauver le Tajo de Ronda, une gorge de plus de 100 mètres de profondeur, qui a été creusée par la rivière Guadalevín grâce au passage du temps. Si vous voulez visiter la ville de Ronda et profiter de la beauté de ce paysage romantique, restez pour lire cet article et en apprendre plus sur le Nouveau Pont de Ronda avant de le visiter.

Informacion sobre el puente nuevo de ronda

Histoire du nouveau pont de Ronda

Le Nouveau Pont de Ronda est le symbole universel d’une des villes les plus visitées de toute l’Andalousie, Málaga. C’est un bijou d’ingénierie dont la construction a demandé beaucoup d’efforts et qui a permis à son tour l’expansion de la municipalité de façon naturelle, séparée en deux par le fleuve Tajo. Cette construction a permis à la population de croître en direction de la Dehesa del Mercadillo, l’actuelle Plaza de España.

La projection du pont remonte à 1542, mais ce n’est qu’en 1735 que commence la construction du premier pont. Une structure de 100 mètres de hauteur et de 35 mètres de diamètre a été construite en un seul arc. Cependant, la mauvaise exécution du projet, la mauvaise fermeture de l’arche et le manque de supports ont contribué à l’effondrement de la structure six ans après sa construction. Cinquante personnes sont mortes dans l’effondrement, et des centaines de tonnes de pierres se sont retrouvées au fond du ravin. Ce terrible accident a conduit à la conception du pont actuel que nous connaissons tous aujourd’hui. La construction d’un pont de cette ampleur dans la première moitié du XVIIIe siècle a constitué un véritable jalon dans l’histoire des ponts, surpassant tous les autres ouvrages de ce type qui avaient été construits sur la planète, à l’exception de ceux construits par l’ancien Empire romain.

Cependant, malgré cet événement tragique, nous pouvons maintenant profiter du joyau architectural et monumental qu’est l’Arche de Philippe V. Afin de permettre la circulation, le morceau de mur qui l’empêchait a été enlevé et une rampe et l’arc susmentionné ont été construits, en essayant d’améliorer l’accès à la ville, mais la pente raide n’était pas la plus appropriée, surtout à cause de la difficulté supplémentaire pour le passage des voitures.

Comme l’explique l’historien Faustino Peralta et comme le confirment les documents conservés dans la Bibliothèque virtuelle de la Serrania de Ronda grâce aux recherches d’Aurora Melgar, les travaux du Nouveau Pont ont repris en l’an 1759. Dans une étude réalisée par Rosario Camacho et Aurora Miró, intitulée « Antécédents du nouveau pont de Ronda », on peut voir les différents projets qui ont été envisagés pour réaliser la construction du pont.

Le financement a posé quelques problèmes, et il y a même eu des contributions économiques de différentes villes: 15.000 reales de la Real Maestranza et même des transactions qui ont été faites à la Foire de mai. José Martín de Aldehuela a été chargé de l’élaboration des plans, et a même dirigé la construction de l’arc principal et de la chaussée supérieure qui, à partir du 4 novembre 1787, a ouvert le pont à la circulation et qui est actuellement empruntée par des centaines et des centaines de visiteurs sur ce chantier emblématique. Le pont a finalement été ouvert en mai 1793.

Elle est faite de maçonnerie de pierre, avec un arc central semi-circulaire qui repose sur un arc plus petit, sous lequel la rivière coule. Au sommet, nous trouvons les pièces du pont qui a servi de prison et, de chaque côté, il y a deux autres arcs en plein cintre qui soutiennent la partie de la structure qui soutient la rue.

historia del puente nuevo de ronda

Comment se rendre au Nouveau Pont de Ronda

La situation de Ronda est un peu particulière, car elle est située entre les montagnes et, pour ses habitants, ses touristes et ses visiteurs, cette situation si isolée et entourée de nature et de végétation est d’une grande beauté. Si nous partons de Malaga dans notre propre véhicule, nous n’aurons qu’à prendre la A-357 en direction de Ronda. En bus, Ronda est reliée aux principales villes de la province, tant avec Malaga qu’avec Marbella, par exemple. En outre, elle est également reliée à d’autres provinces andalouses, telles que Cadix et Séville. Vous pouvez également vous rendre en train, notamment depuis Malaga, Antequera, Algeciras et Madrid.

como llegar al puente nuevo de ronda

Curiosités sur le Nouveau Pont de Ronda

Les meilleures vues du Puente Nuevo sont situées au bout d’un petit chemin qui part de la Plaza de María Auxiliadora. La volonté de construire un pont pour sauver la falaise qui traverse le Tage a toujours existé, d’abord de la part des Arabes, puis des chrétiens. Après la conquête chrétienne en 1485, la vie dans le village s’est développée très rapidement, de sorte que la forte augmentation de la population a nécessité la construction d’un nouveau pont. La tentative de construire le pont au XVIe siècle a été un échec, car la difficulté technique qu’il présentait était énorme. Enfin, sa construction entre 1759 et 1793, soit plus de trois décennies, a été d’une grande habileté et représente un chef-d’œuvre d’ingénierie. Malgré ses dimensions énormes, le pont s’intègre parfaitement à l’élément naturel de la roche, car la couleur s’estompe avec les parois de la falaise. En effet, le matériau utilisé est celui qui a été extrait du fond de la gorge de la rivière après le premier effondrement.

José Martín de Aldehuela, l’énigmatique architecte du pont, est également crédité de la construction des arènes de Ronda, bien que cela ne soit pas confirmé. Il est arrivé à Malaga à la demande de l’évêque Molina Larios pour construire les fondations de la cathédrale de Malaga, car l’architecte avait déjà travaillé avec beaucoup d’habileté sur la cathédrale de Cuenca. Cependant, de nombreuses légendes circulent à propos de ce pont et l’une d’entre elles dit que Martín de Aldehuela s’est suicidé sur le Puente Nuevo parce qu’il ne pouvait pas concevoir un meilleur pont plus tard. Ses restes sont enterrés sous la place du couvent de San Pedro de Alcántara à Malaga.

Au-dessus de l’arche principale du Nouveau Pont, il y a une petite fenêtre qui, comme nous l’avons souligné précédemment, est une pièce cachée qui a servi de prison et est devenue plus tard une auberge, transformant ce qui était considéré comme une peine en un privilège. Aujourd’hui, c’est un centre d’interprétation des environs et de l’histoire de la ville, où sont présentées différentes photographies et vidéos qui racontent l’histoire du Nouveau Pont. Certains jours, lorsque le vent souffle violemment sous les arches du pont, de puissants sifflets se produisent et le vent fait monter l’eau de la rivière, de sorte qu’on dit généralement familièrement qu’il « pleut en haut ».

curiosidades sobre el puente nuevo de ronda