▷Toutes les informations sur la basilique de San Juan de Dios

Basilique de Saint Jean de Dieu

Histoire Basilique de San Juan de Dios

La basilique de San Juan de Dios est située à Grenade, plus précisément dans la rue qui donne son nom à cette église, la célèbre rue San Juan de Dios.

Cette église baroque au plan en croix latine a été construite en 1737 dans la rue San Juan de Dios. L’ordre hospitalier de San Juan de Dios a ordonné la construction de cette basilique au milieu du siècle pour protéger et conserver les restes du saint.

A l’intérieur, vous pourrez apprécier sa décoration faite de bois polychrome avec des sculptures de saints où la dorure baigne la majeure partie de cette église.

Ce qui vous impressionnera le plus, c’est le magnifique retable derrière l’autel doré où vous ne pourrez pas vous empêcher de regarder la vierge qui se tient au centre.

Voulez-vous savoir ce qui est le plus intéressant dans la visite de ce temple?

Vous pouvez y voir les restes couchés de San Juan de Dios et dans le bois principal, vous trouverez la célèbre tombe pleine de fleurs et de bougies qui font allusion au saint patron des malades.

Si vous voulez connaître Grenade et vous imprégner de son histoire, vous pouvez toujours faire une visite guidée ou une visite libre. Nous vous assurons que cette visite ne vous laissera pas indifférent.

En plus de tout cela, vous verrez la loge au sommet de la basilique où vous pourrez apprécier les restes d’objets personnels du saint lui-même.

Vous ne vous lasserez pas de voir et d’apprécier les merveilleux murs décorés d’anges et de peintures décrivant la vie du saint.

À Grenade, vous pouvez profiter d’une visite guidée de la ville ou d’une visite libre pour découvrir son histoire et la parcourir avec des professionnels qui peuvent vous apprendre l’histoire et des faits que vous ne connaissiez pas.

Photo de la basilique

Les parties de la basilique

Avant de visiter cette église emblématique, nous allons vous donner quelques informations sur ce que l’on considère comme les parties les plus importantes de la basilique de San Juan de Dios.

  • Façade

La façade offre un ensemble harmonieux formé par ses deux corps corinthiens avec du marbre de Sierra Elvira et du jaspe vert de Sierra Nevada, formant un contraste spectaculaire avec les corps. Dans les marbres se détachent les images des archanges San Rafael et San Gabriel.

En guise de couronnement, un haut-relief représentant le Père céleste sculpté par Miguel Pereda et qui tente de simuler la façon dont le Père caresse le monde en lui donnant une bénédiction paternelle.

  • Les tours

Les tours ne sont pas excessivement hautes, mais il est remarquable de constater combien elles sont aérées et élancées pour favoriser la façade.

Le corps principal des deux tours est un corps artistique d’architecture qui comporte une plinthe, un piédestal, un pilastre, une architrave, une corniche et une frise.

Vous devez savoir que le clocher a quatre façades et quatre autres façades avec des trous pour les cloches.

La hauteur exacte des deux tours est de quarante-sept cannes et quatre doigts.

  • Atrium ou porte

Entièrement sculpté à la perfection en pin, noyer, acajou et cèdre. Décoré de piédestaux, de bas, de pilastres et de chapiteaux ayant pour fonction de soutenir l’architrave et la frise.

À gauche, vous pouvez voir un panneau avec une peinture murale à l’huile représentant l’anachorète San Antonio.

  • Intérieur du temple

À l’intérieur du temple, on peut voir que les plinthes sont une combinaison parfaite de marbre orné d’incrustations de marbre blanc de Macael, de marbre noir de Sierra Nevada et de jaspe de Lanjarón et Cabra.

À droite, vous verrez la chapelle dédiée à Saint Joseph et juste à gauche, vous verrez la partie dédiée à l’archange Saint Michel. La chaire est une véritable dentelle où ressortent les dorures avec de nombreux miroirs incrustés.

  • Les coffres

Tous sont décorés de peintures à l’huile de M. Sánchez Sarabia et représentent ceux du presbytère : l’Assomption de la Vierge Marie ; celui de l’autel de Saint Jean de Dieu : la naissance du Saint ; celui de l’autel de Saint Rafael : un passage de la vie de Saint Jean de Dieu aidé par la Sainte Vierge ; celui du corps du temple : le Triomphe de la Virginité.

photo de l'intérieur de l'église

Heures de visite

Les horaires de visite de la basilique en question sont très variés et flexibles, de sorte que personne ne reste sans pouvoir profiter de cet édifice emblématique du XVIIIe siècle.

L’horaire est préparé pour tous les publics, aussi bien le matin que l’après-midi ; les heures pour faire la visite sont assez larges car elles ont des plages horaires très ouvertes.

Du lundi au samedi, vous avez jusqu’à huit heures de visite par jour et le dimanche, vous avez jusqu’à trois heures de visite.

Ci-dessous, nous vous laissons la liste des horaires pour que vous puissiez vous organiser et ne pas rester sans le visiter :

  • Du lundi au samedi : le matin, de 10h00 à 16h00 et l’après-midi, de 17h00 à 19h00.
  • Dimanches et jours fériés : de 16h00 à 19h00.

Veuillez noter que les horaires d’ouverture peuvent varier en fonction de la période de l’année.

Prix de la visite

J’espère qu’avec toutes ces informations que nous vous avons données jusqu’à présent, vous n’avez plus de doutes. Dans tous les cas, nous vous dirons que l’entrée générale a un prix très abordable pour tous.

Le billet d’entrée générale coûte quatre euros par personne et vous permet de visiter l’ensemble de la basilique sans manquer aucune partie du décor.

En outre, ce billet comprend un guide audio qui peut vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur le temple, les décorations, la construction, les détails, les curiosités et une foule de caractéristiques qui donnent à cette église une touche spéciale que vous ne pourrez pas oublier pendant longtemps.

Cet audioguide vous guidera à travers les différentes parties de l’église, depuis le moment où vous franchissez la porte jusqu’à celui où vous la quittez, de manière ordonnée, et vous fournira les bonnes informations au bon moment.

Si vous le souhaitez, vous pouvez toujours engager un guide touristique qui vous expliquera ce monument de manière plus personnelle. 

H2 Comment se rendre à la basilique

Voici quelques moyens de se rendre à la Basilique de la manière la plus confortable :

  • En bus. Il y a de nombreuses lignes qui vous mènent à cette église et vous ne pouvez pas la manquer.
  • À pied, vous pouvez vous y rendre en marchant de manière confortable et en faisant une belle promenade dans la ville de Grenade.
  • En métro. Cette façon d’arriver est très récente depuis que le métro a été introduit dans la ville, mais il sera tout à fait confortable de l’utiliser pour s’y rendre.
  • En taxi. Vous pouvez également opter pour ce moyen de transport si vous le souhaitez. Le prix n’est pas trop élevé. Il est très utile pour les personnes à mobilité réduite.
  • À Grenade, il est très courant d’utiliser une bicyclette pour aller d’un endroit à l’autre et c’est peut-être une bonne occasion d’essayer, osez-vous ?

Avec toutes ces options que nous vous proposons, vous ne pouvez pas dire non, osez !

Comme recommandations, nous vous dirons que l’idéal est de le faire à pied ou à vélo si vous en avez la possibilité. De cette façon, vous ne manquerez rien de la ville.

Curiosités sur la basilique de San Juan de Dios

Avant de faire cette visite qui ne vous laissera pas indifférent, nous voulons que vous connaissiez quelques curiosités qui vous feront regarder cette merveille avec encore plus de désir, en voulant explorer chaque coin et savourer chaque moment que vous passerez à l’intérieur.

  • Dans la basilique, vous pourrez voir la croix en bois que saint Jean de Dieu portait toujours sur lui, ainsi que des restes, des molaires du saint et quelques petites parties de son corps.
  • Dans la chapelle derrière l’autel, vous verrez certains objets personnels du saint.
  • Les visiteurs commentent qu’une fois que vous êtes à l’intérieur de l’église, sa beauté vous donne le vertige, l’étourdissement et même la nausée.
  • Les sculptures à l’intérieur de l’église ont été réalisées par Diego Sánchez Sarabia.
  • Les sculptures des retables du transept ont été réalisées par les artistes Bernardo de Mora et Martín Santisteban.
  • En 1982, la basilique de San Juan de Dios a fait la une des journaux et des magazines en raison d’une vierge qui occupait son intérieur et qui a été retrouvée avec quatre larmes de sang sur le visage. Jusqu’à 50 000 personnes ont traversé l’église en un seul jour pour voir celle qui a été baptisée comme la « Vierge des larmes ».
  • Finalement, un coroner a dû aller réfuter cet événement puisqu’il a été confirmé que la vierge avait été manipulée.

photo du dôme