logo

Maison Pilatos

La Casa Pilatos est un palais andalou. Le palais est de style Renaissance italienne-Mudéjar. Composé d’éléments romantiques, il est considéré comme le meilleur bâtiment noble andalou et constitue également un exemple de l’architecture sévillane du XVIe siècle. 

Le palais est déclaré d’intérêt culturel et patrimoine historique de l’Espagne. Ce palais reçoit des milliers de touristes chaque année. Ses espaces, ses détails et son histoire intéressante en ont fait une offre culturelle difficile à ignorer. Alors, s’il retient votre attention, continuez à lire car nous allons vous dévoiler tous les secrets de ce palais, que vous devez visiter au moins une fois dans votre vie, car il s’agit de l’une des visites incontournables de Séville pour tous les amateurs d’architecture classique. Allez-vous le manquer ? Visitez-le et plongez dans son histoire.

Histoire de la Casa Pilatos

Ce palais est situé dans le secteur de Santa Catalina-Santiago, près de la rue Águilas et du quartier juif, plus précisément sur la place Pilatos. 

Il occupe, avec le couvent voisin de San Leandro, la majeure partie du pâté de maisons qui s’étend entre les rues Caballeriza, San Esteban et Imperial. Derrière elle se trouve l’église de San Esteban.

Ce palais était autrefois une résidence des ducs de Medinaceli et était également le siège de la fondation Maison ducale de Medinaceli, qui se consacre à la gestion du patrimoine historique et artistique dispersé dans les communautés autonomes d’Espagne. 

Le palais a été construit en 1483 sur décision de Pedro Enríquez de Quiñones et de son épouse Catalina de Ribera, Adelantado Mayor de Andalucía, géniteur de la Maison d’Alcalá de los Gazules, seigneur de Tarifa. Toutes ces maisons ont été incorporées au duché de Medinaceli en 1683. Le palais combine parfaitement le style mudéjar et le style Renaissance, ce qui en fait une œuvre d’art à visiter. 

Palais andalou, appelé Casa de Pilatos. Déclaré comme BIC.

Origine du nom

Le palais est appelé ainsi parce que Fabrique s’est rendu à Jérusalem en 1519. Fabrique, au retour de son voyage, s’est rendu compte que la distance entre la maison de Ponce Pilate et le Golgotha était la même que celle entre son palais et la Cruz del Campo. 

Lorsqu’il s’est rendu compte de la distance, il a tracé un chemin de croix à 12 stations pour la société catholique. Aujourd’hui, on peut encore voir les tuiles à chaque arrêt. 

Plus tard, Joaquín González Moreno, était l’archiviste de la Casa de Pilatos et c’est lui qui a récupéré cette tradition. Cette tradition a été rétablie en 1971. Au XVIe siècle, la Via Crucis commençait à la porte du palais comme première station et se terminait au sanctuaire de la Cruz de Campo, qui était un quartier de Nervion. Cela en fait le cœur de la Semaine Sainte à Séville. 

Ce qu’il faut voir dans la Casa Pilatos

Pour visiter le palais, il faut franchir un portail en marbre, de style Renaissance et surmonté d’une crête gothique. 

Le palais s’articule autour de deux cours, l’une étant la cour d’entrée et l’autre la cour principale. Autour de ces deux-là, vous verrez le bâtiment principal à deux étages. De chaque côté du bâtiment principal se trouvent deux jardins de tailles et de formes différentes. Du côté est, le jardin est appelé « Jardín Chico » et du côté ouest, « Jardín Grande ».

Cour principale

Si vous passez par la double galerie sur la façade nord depuis la halte, vous verrez la cour principale. 

Cette cour a de grandes dimensions, environ 25×25 cm. Le patio a un plan quadrangulaire et un parcours de galeries, avec un patio typiquement andalou, une fontaine au centre et sur les côtés deux statues de la déesse Palas. 

Dans l’une des galeries, dans la galerie inférieure, vous pouvez voir 24 bustes. Ceux-ci sont placés parmi les empereurs romains et espagnols et d’autres personnages pertinents tels que Romulus, Charles Quint, Hadrien et d’autres. Beaucoup de personnages importants viennent des ruines d’Italica.

Dans cette cour, vous pouvez clairement voir les différents styles de ce bâtiment avec des éléments gothiques, mudéjars, Renaissance et romans. Autrefois, la cour avait une forme rectangulaire avec des portiques sur ses côtés. Au XIXe siècle, plusieurs nouveautés ont été introduites dans la cour, comme le goût romantique, l’ouverture d’un accès au centre, le sol en marbre ou le placement de nouvelles fenêtres à meneaux pseudo-nazarites.

La cour principale de la Casa de Pilatos de Séville

Étage supérieur

Le bâtiment se compose de plusieurs pièces autour de la cour principale. A cet étage, nous atteignons l’escalier monumental. Cet escalier, qui relie les étages inférieurs et supérieurs du palais, est décoré d’admirables plinthes en carreaux colorés et d’un grand dôme en bois au plafond. 

Cet étage se compose de plusieurs salles présentant des collections de peintures ou de tapisseries datant du XVIe au XIXe siècle. Toutes les chambres sont parfaitement meublées.

À l’étage supérieur se trouve l’une des plus importantes fresques du bâtiment. La fresque a été peinte par Francisco Pacheco et date du XVIIe siècle. Dans cette fresque prédomine l’apothéose d’Hercule. Mais cette fresque n’est pas la seule à se distinguer. Il convient également de mentionner une peinture sur cuivre ayant pour thème la « tauromachie » et réalisée par Francisco de Goya. En outre, vous trouverez également une nature morte de Giuseppe Recco, un panneau peint avec l’image de la Magdalena du XVIe siècle et trois œuvres du peintre Lucas Jordán. 

Étage supérieur de la Casa de Pilatos à Séville

Chapelle de la Flagellation

Cette chapelle est située au nord de la cour et date du XVe siècle, de style gothique et de décoration mudéjar. 

Cette chapelle est l’une des grandes attractions de la ville de Séville. Elle se distingue tant par le bâtiment lui-même que par le palais. Celle-ci a évolué au fil des siècles, mais surtout à l’époque de la Renaissance. 

La petite chapelle ne fait que 42 mètres carrés. Il est formé par une colonne de jaspe rose au centre. Ce jaspe symbolise le pilier où le Christ a été attaché pour subir les tortures dans le palais original de Pilate à Jérusalem. 

Bien que la chapelle soit petite, vous verrez au fond un autel décoré de carreaux dans des tons de vert et de brun. Au-dessus de l’autel se trouve la statue du Bon Pasteur, une sculpture du 4ème siècle. 

Cette chapelle se distingue par le fait qu’elle est la seule pièce du palais à avoir été construite en style gothique, le christianisme étant à l’époque reconnu dans ce style architectural avec la religiosité et l’approche du royaume des cieux. Sur les bords de la voûte sont représentées les armoiries des différentes maisons de la famille ducale. En outre, sur les corbeaux, vous pouvez voir de petites représentations d’anges, bien qu’elles soient aujourd’hui détériorées. 

Chapelle de la Flagellation, dans la Casa de Pilatos à Séville. Formée par une colonne de jaspe rose au centre et de style gothique.

Jardins intérieurs

Dans ces jardins, vous trouverez la tranquillité et une grande beauté. Ils sont typiques des palais nobles du centre de la ville. On peut accéder à ces jardins depuis la cour principale ou le pavillon. Dans les deux jardins, vous trouverez une infinité d’art, entourée de plinthes et de grilles de style plateresque. 

Le grand jardin a été rénové au XIXe siècle et se trouve maintenant au XXIe siècle. Ce jardin est formé de deux galeries avec des arcs triples sur des colonnes et des niches pour les bustes. Ce jardin se compose également d’une fontaine centrale et d’allées bordées de haies. L’un des murs du jardin se distingue par-dessus tout, il est formé par un magnifique Streptosolen qui cherche la lumière qui atteint les toits, les orangers… 

Le petit jardin est également appelé « Pretorio ». Il se distingue par le fait qu’il est divisé en quatre espaces de niveaux différents et qu’il abrite un grand bassin rectangulaire. L’étang est décoré d’un jeune Bacchus et nous rappelle le droit qu’avait ce jardin d’avoir des « eaux stagnantes » provenant des Caños de Carmona. Ce jardin a une décoration simple avec un air somptueux et où vous pouvez également respirer l’air d’un jardin avec beaucoup d’histoire. Le jardin est composé de bougainvilliers sur les murs ensoleillés ou de pots autour de l’étang. 

Jardins intérieurs appartenant à la Casa de Pilatos à Séville

Horaires et prix d’entrée à la Casa Pilatos

Pour entrer dans ce palais, il faut savoir qu’il est ouvert tous les jours de la semaine et avec un horaire de 9h00 à 18h00 dans l’horaire d’hiver. 

Si vous comptez y accéder en été, sachez que l’horaire d’été est également ouvert tous les jours de la semaine et avec un horaire de 9h00 à 19h00. 

Le droit d’entrée pour visiter le palais varie en fonction des zones que vous souhaitez visiter. Si vous voulez visiter toute la maison, le prix est de 12€ avec un guide audio inclus gratuitement. Mais si vous ne voulez visiter que le rez-de-chaussée du palais, le prix est de 10€. 

Si vous avez besoin d’une visite spéciale, privée ou en groupe, veuillez nous contacter et demander le prix à l’adresse électronique suivante : info@owaytours.com ou au numéro de téléphone suivant : +34 688 376 581.

Comment se rendre à la Casa Pilatos

Le palais de la cathédrale de Séville, n’est qu’à 10 minutes de marche, donc une fois que vous aurez visité l’impressionnante cathédrale, vous pourrez vous rendre à la Casa Pilatos, qui vous surprendra totalement et vous ravira. Depuis la cathédrale, vous pouvez également vous y rendre en transport privé.

Depuis la gare de Séville-Santa Justa, le palais est également proche. Si nous voulons nous rendre en transport privé, il n’y a que 7 minutes de trajet par la rue Juan Antonio Cavestany. Si vous voulez prendre les transports en commun, vous devez prendre la ligne 21, qui ne compte que 2 arrêts. Pour prendre cette ligne, vous devez marcher pendant 4 minutes jusqu’à l’arrêt « José Laguillo » et une fois que vous avez pris le bus, vous devez descendre à l’arrêt « Menéndez Pelayo » et ensuite marcher encore 4 minutes jusqu’à la Casa Pilatos. 

Une autre option si vous êtes à la gare est de marcher, car il n’y a que 17 minutes depuis la gare et vous devrez marcher le long de la Calle Juan Antonio Cavestany jusqu’à la Plaza de Pilatos. 

Curiosités

L’une des curiosités est sa construction puisqu’elle a commencé à être bâtie en 1483 à l’initiative de Pedro Enriquez de Quiñones et de son épouse Catalina de Ribera. Ce bâtiment a été érigé sur un terrain qui avait été confisqué par l’Inquisition. 

Une autre curiosité est qu’une fois que vous aurez visité le palais, vous ferez un voyage à Jérusalem, car le nom du palais est dû à un voyage de Fadrique Enriquez de Ribera à Jérusalem, où il a découvert la distance entre la maison de Ponce Pilate et le Golgotha. 

Ce palais se distingue également par les reliques que l’on trouve dans chaque coin, ainsi que par sa petite chapelle, où l’on peut voir une colonne dans laquelle la légende raconte la flagellation du Christ. En outre, dans ce palais, vous verrez des sculptures classiques, donc si vous êtes un amateur d’art, vous ne pouvez pas le manquer. 

Une autre curiosité à souligner est qu’il s’agit du plus grand palais privé de Séville et qu’il est considéré comme le meilleur bâtiment noble andalou, étant cet exemple d’architecture sévillane du XVIe siècle. 

Enfin, il convient de mentionner que Goya est présent dans ce palais et qu’il s’agit d’un palais du cinéma puisqu’il a été impliqué dans 4 productions hollywoodiennes comme « Le Royaume des cieux » ou encore des productions nationales comme « Le Chevalier Don Quichotte ».

L'un des coins les plus remarquables de la Casa de Pilatos à Séville.

Vous ne pouvez pas manquer nos meilleures visites et nos meilleures visites guidées d’OWAY TOURS !

Nos tours les plus populaires

Articles Connexes

Les activités pour les entreprises ou Team Building visent à promouvoir le travail en équipe et la cohésion par le biais d rsquo activités Cela aidera les

L rsquo année comporte de nombreuses fêtes à célébrer en famille dans la convivialité avec enthousiasme 8230 mais il y a quelque chose avec Noël qui peut

Le quartier du Sacromonte à Grenade représente l rsquo essence métisse du flamenco À travers ses rues qui disparaissent brusquement pour se terminer par une entaille des