Les bains arabes d'El Bañuelo

 

Le quartier de l’Albaicín est considéré comme un site du patrimoine mondial et il est donc indispensable de se promener dans ses rues lorsque l’on approche de Grenade. Lors de la visite de la Ribera del Darro, il est essentiel de s’arrêter aux Baños del Nogal, communément appelés El Bañuelo. Un hammam de l’époque Zirí qui nous permettra de revivre toute l’histoire et la tradition de cette belle ville.

baños arabes del bañuelo

Histoire

L’hypothèse la plus répandue est que le Bañuelo a été érigé par ordre du vizir Ibn Nagrela sous le règne de Badis, au XIe siècle. Cependant, certains auteurs pensent que les techniques de construction utilisées dans le bâtiment, des contreforts tapiaux en béton et en brique avec des renforts dans les ouvertures, répondraient mieux au XIIe siècle. Bien qu’indépendamment des débats académiques, il est incontestable que sa construction répond à la période zirí spécifiquement à l’expansion de la population de la partie orientale de la ville. Son emplacement sur une voie publique importante, à côté des portes d’entrée, implique l’importance du bâtiment.

La zone était très peuplée, si bien qu’il y avait plusieurs commerces autour du Bañuelo. Leur fonction sociale était de servir de bains publics pour la communauté. Pour les musulmans, la propreté et l’eau étaient fondamentales car il n’était pas possible de prier sans avoir été purifié. Ici les voisins de la zone venaient pour pouvoir se laver, se couper les cheveux ou se faire masser. En outre, ces espaces ont servi de point de cohésion sociale puisque d’importants groupes de population se sont rencontrés dans le bâtiment. Il y avait des horaires différents pour les hommes et les femmes, ils venaient dans ces lieux une ou deux fois par mois, également à l’occasion des célébrations de mariage. On peut encore voir aujourd’hui comment sa structure a été faite pour abriter quelques salles de bain.

Ainsi, les différentes pièces étaient couvertes de voûtes en briques avec des lumières octogonales ou en forme d’étoile. Ceux-ci ont une triple fonction puisqu’ils servent à éclairer mais aussi à ventiler un bâtiment à fort pouvoir calorifique tout en allégeant le poids du toit. Les murs étaient faits d’un mortier (chaux grasse avec du sable et des pierres) qui permettait l’isolation avec l’extérieur en plus ils étaient couverts de stuc et peints. Un canal complexe en céramique traversait le bâtiment, permettant à l’eau d’entrer et à la fumée de s’échapper.

Curieusement, le Bañuelo, contrairement aux autres bains de la période musulmane, a survécu au processus de conquête. Les seules modifications qui ont été apportées ont été la construction d’une maison privée et d’un lavoir public.

historia de los baños arabes del bañuelo

Les partis

En fait, les hamman (bains arabes) sont l’adaptation musulmane de la tradition thermale romaine. C’est pourquoi ces établissements reproduisent le schéma des anciens thermes. Pour cela, les différents espaces sont disposés à travers une plante rectangulaire. L’accès au corps du bâtiment se fait par un patio avec une petite piscine. Ensuite, il y a une salle avec une voûte en demi-baril qui permettait de se reposer et de se changer. Cette pièce rectangulaire donne accès à la salle de repos, un espace allongé dont les pièces latérales sont séparées par des arcs en fer à cheval. C’est la salle d’eau froide où des serviettes et des sandales en bois (chapines) ont été données pour isoler les pieds de la chaleur. Ensuite, il y a deux autres pièces similaires qui correspondent à la pièce chaude et à la pièce chauffante. Enfin, il y a les chaudières qui n’ont actuellement pas de toit.

partes del bañuelo

Salle Centrale

C’est la plus grande pièce du bâtiment. Il est recouvert d’une voûte en forme de lucarne, qui se caractérise par sa forme incurvée couvrant la mesure entre les murs ou les piliers. La salle est éclairée par des puits de lumière octogonaux. Contrairement à d’autres salles de bains similaires, cette chambre est composée de trois galeries, séparées par des arcs en fer à cheval, autour de l’espace principal. De plus, les colonnes des arcs réutilisent des chapiteaux plus anciens datant de l’époque romaine, wisigothe ou califale.

sala central del bañuelo

Salle d’eau Chaude

C’est la dernière des salles couvertes. Il est distribué dans trois espaces séparés par un mur central avec trois trous créés par des arcs en plein cintre. Deux d’entre eux étaient des bains individuels pour l’immersion dans l’eau chaude et au milieu il y avait une chaudière.

sala caliente del bañuelo

Curiosités

El Bañuelo est connu sous ce nom depuis la fin du XIXe siècle car il est beaucoup plus petit que les bains royaux de l’Alhambra. C’est pourquoi le diminutif -elo a été ajouté au mot « baño ». Bien qu’au cours de sa longue histoire, il ait reçu des noms différents. À l’époque médiévale, il s’appelait le « Baño del Nogal » ou ḥammān al-Ŷawza, puis le « Baño de Palacio » et plus tard le « Baño de la Puerta de Guadix ». C’est l’un des plus anciens bâtiments de la ville et l’un des complexes thermaux les mieux préservés. C’est tout un défi puisque la plupart des bains musulmans ont été détruits. Après la conquête des Rois Catholiques, ils ont progressivement cessé d’être utilisés jusqu’à leur disparition complète au temps de Philippe III.

Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas parce que les chrétiens ont été plus négligents avec leur hygiène mais plutôt à cause d’un problème politique et social. Le hammam était un lieu de rencontre d’une grande importance symbolique pour les musulmans et ne pouvait donc pas être préservé. La propagande de l’époque le justifiait en mettant ces établissements en relation avec la prétendue dépravation musulmane, les comparant même à des maisons closes.

curiosidades del bañuelo

Comment s’y rendre, prix et horaires

Vous pouvez visiter ce monument dans la Carrera del Darro, près de la Plaza Nueva et en face du Puente del Cadí. Vous pouvez parfaitement y accéder à pied depuis le centre historique de Grenade ou en bus. Les lignes que vous pouvez prendre sont C31 (Albaicin-Centre), C32 (Alhambra-Albaicin) et C34 (Sacromonte-Centre). Le nom de l’arrêt de bus est évident puisqu’il s’appelle « El Bañuelo ». Les heures de visite sont du mardi au samedi de 10h00 à 14h00, sans frais. Toutefois, pour 5 euros, vous pouvez acheter un billet double général en or. Il s’agit d’un itinéraire culturel et touristique organisé par le Conseil Royal de l’Alhambra. Il est prévu que grâce à la renommée des palais, le reste des monuments hispano-musulmans soit connu, puisque la déclaration du patrimoine mondial inclut le quartier de l’Albaicin. Le billet comprend donc la visite générale de jour de l’Alhambra, du Corral del Carbón, du Bañuelo, du palais Dar al-Horra, de la Casa Morisca (C/ Horno de Oro), de la Casa del Chapiz et de la Casa de Zafra.

ubicacion del bañuelo