Les Écuries Royales de Cordoue

 

Les Écuries Royales de Cordoue sont situées à côté de l’Alcazar des Rois chrétiens et ont été fondées par Philippe II dans le but de créer le cheval espagnol de pure race. Aujourd’hui, les écuries abritent rien de plus et rien de moins de quinze calèches du XIXe siècle. Ces écuries ont été déclarées Monument historique national en 1929, et sont devenues partie intégrante du patrimoine national. Le poète Federico García Lorca lui-même les a appelées « la cathédrale des chevaux ». Les Écuries Royales de Cordoue sont un exemple du soin, de la pureté et de l’art équestre typiques de l’Andalousie. Si vous souhaitez découvrir l’histoire, les pièces qui composent les écuries et comment vous pouvez visiter les écuries, lisez la suite !

Histoire des écuries royales

Les écuries royales de Cordoue sont un ensemble d’écuries construites en 1570 par décret du roi Philippe II dans la ville de Cordoue, dans le but d’élever des chevaux espagnols de pure race, qui est à l’origine du cheval dit andalou. Elles ont été construites sur un site appartenant à l’église, situé entre les murs de défense de la ville et l’Alcazar des Rois chrétiens, et ont été édifiées sur le site des anciennes écuries de l’époque du califat qui, sous le règne d’Al-Hakam Ier, abritaient plus de deux mille chevaux.

las caballerizas reales de cordoba

Don Diego López de Haro y Sotomayor, le principal palefrenier du roi, était chargé des travaux de construction et a consacré sa vie à un travail minutieux de sélection et d’amélioration génétique des chevaux des écuries royales et des pâturages de la province de Cordoue. Cependant, en 1734, les écuries prennent feu et le bâtiment est complètement détruit. Le roi Philippe V a essayé de faire de la place pour les chevaux, mais ce n’est que sous le règne de Ferdinand VI que la reconstruction des Ecuries Royales a commencé. Les écuries sont restées propriété royale jusqu’au règne de Fernando VII, puis sont devenues propriété de l’État. Depuis 1866, l’armée espagnole est chargée de poursuivre la tradition de l’élevage du cheval espagnol de pure race. Jusqu’en 1995, le bâtiment des écuries était la propriété du ministère de la défense, lorsque le dépôt d’étalons de l’armée a été déplacé à Écija. En 1996, la sous-délégation de la Défense à Cordoue s’y est installée, jusqu’en 2002, date à laquelle la propriété de l’immeuble a été transférée à la mairie.

historia de las caballerizas reales

 

Parties des Écuries Royales

Les Écuries Royales de Cordoue sont un bâtiment rectangulaire avec de spacieuses salles voûtées où le cheval andalou de race pure, ou cheval espagnol, a été élevé pendant des siècles. Il faut également souligner la cour centrale, l’écurie principale, le manège, la tour de la muraille et les jardins.

La cour centrale

La cour centrale est un grand espace qui distribue les différentes pièces, y compris les grandes salles voûtées qui servaient d’écuries. On accède à cette cour centrale par la porte principale, qui porte les armoiries du roi Carlos III, le premier à avoir ordonné la reconstruction des écuries après l’incendie de 1734.

el patio central

L’écurie principale

L’écurie principale est la plus grande des écuries. Elle possède un magnifique toit en voûte d’arêtes, soutenu par des colonnes de grès qui délimitent les écuries ou les boxes où les chevaux dorment, se nourrissent et se reposent lorsqu’ils ne s’entraînent pas ou ne font pas d’exercice. En outre, cette écurie abrite également les quinze voitures à cheval originales du XIXe siècle qui constituent la collection des Ecuries royales. 

la cuadra principal

Le manège

Le manège est un grand espace couvert entouré de balcons sur différents niveaux où les chevaux élevés dans les écuries présentent des expositions et des spectacles d’art équestre accompagnés par les meilleurs cavaliers andalous.

el picadero

La Tour du Mur

La Tour du Mur des Ecuries Royales fait partie du Mur de l’Alcázar Viejo et sépare les Ecuries de la Médina. Bien qu’elle ait eu des fonctions défensives depuis le XVIe siècle, après la conformation des Écuries comme propriété de l’État, la tour a exercé des fonctions administratives et historiques, étant le siège de différents organismes municipaux et institutionnels tels que ‘Cordoba Ecuestre’, le Consortium du tourisme, Córdoba Convention Bureau ou le bureau de l’appellation d’origine Montilla Moriles.

curiosidades sobre las caballerizas reales

Curiosités sur les Écuries royales

En 2002, les écuries royales ont servi de cadre au tournage du film ‘Carmen’, du réalisateur Vicente Aranda. Ainsi, la zone de l’écurie est devenue l’intérieur de la Manufacture royale de tabac de Séville. Dans le manège couvert, les décors de la prison ont été relevés et une grotte où les bandits se sont réfugiés. La cour principale a été le témoin de la dégradation du sergent amoureux de la cigarière.

Dans ce qui sont aujourd’hui les entrepôts de matériel du Consortium du tourisme et du Département du tourisme et du patrimoine mondial, la partie supérieure donnant sur le jardin à l’entrée de l’Alcazar, ils ont construit les chambres des troupes et la salle où le sergent était jugé. Cet espace a également été le lieu de travail du directeur artistique qui a reçu le prix Goya pour le film ‘Los Otros’, Benjamín Fernández.

De plus, pour être le décor de films aussi célèbres, il fallait aménager un passage secret dans les écuries royales. Sur le côté est de la cour principale, il y a une porte qui mène à un passage, par lequel on accède à l’escalier d’entrée de la salle des mosaïques et qui a facilité la circulation des personnes impliquées dans le projet du film.

 

Horaires de visite des Ecuries Royales

Les Ecuries Royales peuvent être visitées le lundi de 10h00 à 13h30 et du mardi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 16h30 à 19h30. Les dimanches et jours fériés, il est possible de visiter le complexe de 10h00 à 13h30. L’entrée est gratuite pour visiter ce merveilleux bâtiment 

Le spectacle équestre qui se tient au manège des Écuries Royales s’appelle « Pasión y Duende del Caballo Andaluz » et est une combinaison de flamenco avec des éléments de l’équitation classique et andalouse : travail à la main, dressage, haute école, amazone et perche, le tout lié avec l’histoire et la tradition équestre de la ville de Cordoue. Les prix de ce spectacle sont de 16,50 euros pour les adultes, 11,50 euros pour les enfants de 3 à 12 ans et l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 3 ans. Le spectacle a lieu à 21h30 du 10 juillet au 30 juillet, à 21h00 du 1er avril au 30 juin et du 31 juin au 21 septembre et à 19h30 du 22 septembre au 23 avril. Les billets peuvent être achetés sur le site web du Corte Inglés ou physiquement à l’entrée. 

Comment se rendre aux écuries royales

L’une des meilleures options pour se rendre aux Écuries royales est d’utiliser les transports publics, car les lignes 3 et 6 des bus de la ville de Cordoue ont un arrêt dans cette attraction touristique.

Il est également possible de s’y rendre à pied. Parmi les lieux d’intérêt les plus proches, citons l’Alcazar des Rois Chrétiens (114 m), les Bains de l’Alcazar Califal (138 m), la Porte du Pont (213 m) et le Musée Taurin de Cordoue (277 m).

como llegar a las caballerizas reales