Monument aux Cortes de Cadix

 

Situé sur la Plaza de España, le “Monumento a las Cortes de Cádiz” (Monument aux Cortes de Cadix) ou Monument à la Constitution de 1812 commémore le centenaire de la Constitution de 1812 en Espagne. Si vous visitez la ville de Cadix et que vous souhaitez connaître son histoire afin de mieux comprendre les monuments, les bâtiments et les lieux que vous y trouverez, voici votre article.

Informacion del monumento a las cortes de cadiz

Histoire du Monument aux Cortes de Cadix

Le projet a été réalisé par l’architecte Modesto López Otero et le sculpteur Aniceto Marina en 1912, représentant différentes allégories qui font allusion à la guerre, à la paix, à l’agriculture et à l’industrie, ainsi que des reliefs qui montrent la résistance de Cadix pendant la guerre d’indépendance entre 1808 et 1814, s’est développée dans le contexte des guerres napoléoniennes qui ont opposé les puissances alliées de l’Espagne, du Royaume-Uni et du Portugal au Premier Empire français, qui tentait d’installer sur le trône le frère de Napoléon, Joseph Bonaparte.

Sa construction a été demandée par la municipalité de Cadix au Congrès national un siècle avant qu’elle ne soit réalisée entre 1912 et 1929, plus précisément le 27 mars 1812. La demande a été approuvée par les Cortes le lendemain, et le conseil municipal de Cadix a lancé un appel d’offres pour différents projets en avril de la même année. Cependant, en raison de l’instabilité politique et économique causée par les différentes guerres, ce n’est que 100 ans plus tard que le projet a pu être réalisé.

historia del monumento a las cortes de cadiz

En 1910, la Commission provinciale des monuments et l’Académie royale hispano-américaine de Cadix ont exigé que le gouvernement se conforme aux stipulations. Un nouveau concours a donc été organisé à Madrid en 1911, qui exigeait pour sa présentation que l’exécution soit réalisée par un architecte et un sculpteur associés. Enfin, le concours a été remporté par l’architecte Modesto López Otero et le sculpteur Aniceto Marinas García. Pour avoir l’inspiration nécessaire à la réalisation du monument, tous deux ont lu la Constitution à plusieurs reprises, comme il est dit dans le magazine « Raza » en 1919.

Cette œuvre commémore la Constitution de 1812, ou plus communément appelée La Pepa, qui a été promulguée par les Cortes générales espagnoles réunies en un acte extraordinaire dans la ville de Cadix. Cet événement est d’une grande importance historique car il s’agit de la première Constitution promulguée dans l’histoire du peuple espagnol et, de plus, elle proposait des idées très libérales pour son époque. Malheureusement, la Constitution de 1812 n’a été en vigueur que pendant deux ans, puisqu’elle a été abrogée à Valence le 4 mai 1814 après le retour de Ferdinand VII en Espagne.

Ce n’est que le 8 mars 1820 que la Constitution fut à nouveau appliquée, puisque Ferdinand VII fut obligé de prêter serment à Madrid, et elle resta en vigueur pendant toute la période du triennat libéral (1820-1823), et aussi plus tard pendant une brève période entre 1836 et 1837 sous le gouvernement progressiste qui préparait la Constitution de 1837. Cette première Constitution a finalement établi la souveraineté de la Nation en tournant le dos à la monarchie absolutiste, et en apportant avec elle une monarchie constitutionnelle – qui limitait les pouvoirs du roi – la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, le suffrage universel masculin, la liberté de la presse, de l’industrie, le droit de propriété ou l’abolition des seigneuries, parmi bien d’autres questions.

En se concentrant sur le monument, on peut voir qu’il s’agit d’un grand ensemble en forme d’hémicycle faisant face au quai, essayant d’imiter une porte monumentale de la ville depuis la mer et, en même temps, une métaphore visuelle de la Chambre législative. Sa structure est formée d’un plan inférieur, avec l’hémicycle et une chaise présidentielle vide, et de nombreuses inscriptions qui marquent la partie supérieure. Sur les deux bras se trouvent des statues équestres en bronze qui sont des allégories de la Paix et de la Guerre. Au centre du complexe monumental, un grand pilastre s’élève de façon grandiose au-dessus du reste des corps, se terminant par un groupe de figures allégoriques qui soutiennent le texte constitutionnel. Au pied du pilastre apparaît la figure d’une matrone, symbolisant la nation espagnole et, de part et d’autre, des groupes sculpturaux faisant allusion à l’Agriculture et à la Citoyenneté. Enfin, derrière eux se trouve la figure d’Hercule, ainsi que les noms des parlementaires les plus remarquables qui ont contribué à la création de La Pepa.

Horaires de visite du Monument aux Cortes de Cadix

Le monument est situé sur la Plaza de España à Cadix, un espace ouvert, de sorte qu’il peut être contemplé sans limite de temps.

horarios para visitar el monumento a las cortes de cadiz

Comment se rendre au Monument aux Cortes de Cadix

Il est très facile de se rendre à la Plaza de España, car elle est située au cœur du centre historique de la ville de Cadix. Si vous utilisez les transports publics, il y a plusieurs façons de s’y rendre. En bus, il y a plusieurs lignes qui passent par là: la M-040, la M-041, la M-061 et, en train, la C1 et la MD, tandis que, d’autre part, si l’on choisit le ferry comme moyen de transport, on peut prendre la B-042 et la B-065.

como llegar al monumento a las cortes de cadiz

Curiosités sur le Monument aux Cortes de Cadix

Après le développement de cette place, d’autres du même type ont proliféré dans les villes du continent américain. Après le retour de Ferdinand VII et avec lui, de l’absolutisme après l’effondrement de la Triennale libérale en 1814, la plupart de ces places et monuments ont été détruits en représailles. Cette situation, associée à l’indépendance de l’Amérique latine, a entraîné un changement de signification de nombreuses places, comme dans le cas de la Plaza de la Constitución de Mexico, qui rappelle aujourd’hui la Constitution mexicaine de 1917, mais qui a été créée à l’origine pour célébrer la Constitution de Cadix de 1812. De nos jours, il en existe encore quelques exemples à Montevideo, avec la Plaza Matriz en Floride, avec San Agustín, ou le Monument à la Constitution de 1812 à Comayagua, au Honduras.

curiosidades sobre el monumento a las cortes de cadiz

Le choix de la ville de Cadix comme siège des Cortes a été motivé par deux raisons principales: la première était de nature stratégique, grâce à la position privilégiée de la ville et à ses murailles imposantes, qui la rendaient pratiquement inaccessible; la seconde raison était d’ordre idéologique, et était due à l’atmosphère libérale qui régnait dans cette ville. La grande difficulté à assiéger la ville a fait que l’armée française, après des attaques infructueuses depuis 1810, a finalement dû se retirer le 24 août 1812, lorsque la Constitution, l’un des chapitres les plus importants de l’ère moderne espagnole, a été élaborée.

La figure centrale, une sculpture en marbre qui préside le monument et qui est sans doute la plus frappante de toutes, est une sage-femme vêtue d’une longue tunique et, grâce à ses attributs, on peut voir qu’elle est un symbole de la Constitution, qui est encore renforcée par la loi écrite, qui apparaît dans sa main droite, et une épée dans sa main gauche. Sur la poitrine de sa tunique apparaît le blason de la nation espagnole, ses cheveux sont rassemblés et couverts par un casque, qui est surmonté d’une figure similaire à celle qui couronne le sommet du monument, symbole de pouvoir et de justice. Nous pouvons affirmer l’héritage gréco-romain de cette sculpture, car son apparence est très similaire à celle de la déesse Athéna ou Minerve, traditionnellement considérée comme la déesse de la Justice et de la Sagesse.