logo

Les principaux quartiers et districts de Cordoue

Cordoue, ville romaine, mauresque, juive et chrétienne, compte plus de trente quartiers qui ont connu le passage de différentes cultures au cours de l’histoire et dont le reflet est encore visible aujourd’hui. La ville de Cordoue compte dix districts qui sont à leur tour divisés en quartiers. Dans ce post, nous vous parlerons des principaux quartiers que vous ne voudrez pas manquer lors de votre visite à Cordoue. C’est parti !

Quartier juif

Le quartier juif de Cordoue est le quartier le plus important de la ville et est considéré comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le quartier juif est le vieux quartier qui a abrité la population juive et possède une grande richesse de monuments qui est un héritage des époques romaine, arabe et chrétienne. Il s’étend autour de la mosquée-cathédrale de Cordoue. Cette ancienne mosquée, qui est l’héritage du califat andalou de Cordoue, a été convertie au christianisme au XIIIe siècle.

L’une des trois synagogues qui existent aujourd’hui en Espagne a également été conservée dans le quartier juif. Cette zone abrite également plusieurs monuments importants tels que les bains arabes du Saint Champ des Martyrs, le musée de la tauromachie et le souk municipal.

L’atmosphère du quartier juif est un autre facteur qui lui donne son charme. Les restaurants, les bars et les terrasses de ce quartier sont toujours pleins de gens qui apprécient la gastronomie régionale.

Judaría de Córdoba

Santa Marina

Santa Marina est un quartier traditionnel au nord de la vieille ville, bordé par la vieille muraille de l’ avenue Ollerías. Ce quartier tire son nom de l’église de Santa Marina, construite à l’époque wisigothique par le roi Ferdinand III de Castille. Après la conquête de la ville par les musulmans au XIIIe siècle.

Devant l’église se trouve la Place du Conde de Priego, où se dresse la statue de Manolete, en l’honneur du célèbre torero qui, comme beaucoup d’autres, est né dans ce quartier. Le Barrio de Santa Marina est connu pour être le lieu de naissance de la tauromachie.

La Tour de la Malmuerta, construite au début du XVe siècle, doit son nom à la légende des Commandants de Cordoue, une histoire tragique de jalousie et de vengeance. Elle faisait partie du mur et a été construite comme tour de défense. Qu’elle ait fini par servir de prison pour les membres de la noblesse.

Enfin, il convient de mentionner le Palais de Viana, qui abrite un musée avec des collections uniques d’armes à feu, de tapisseries et de meubles de style français et espagnol, ainsi qu’une vaste bibliothèque. Les jardins qui entourent ce magnifique palais dégagent un parfum incomparable grâce à leur grande variété de fleurs.

Barrio de Santa Marina en Córdoba

San Basilio

Le quartier de San Basilio a été construit au XIVe siècle par Alfonso XI, afin d’accueillir le personnel de service de la forteresse royale. Il est également connu sous le nom de le vieil Alcázar et se trouve dans la zone sud-ouest de la vieille ville. Aujourd’hui, elle conserve encore sa propre structure chrétienne médiévale avec trois rues parallèles : San Basilio, En medio et Postrera.

Dans ce quartier, il convient de mentionner l’Alcazar des Rois Chrétiens, les Écuries Royales, ainsi que la Porte de Séville, qui servait d’accès à la ville et faisait partie de l’ancienne muraille occidentale de Cordoue.

Le mois de mai est la période où le quartier de San Basilio est le plus splendide et le plus animé, car on y trouve certains des plus beaux patios andalous de la ville, qui surprennent des milliers de touristes chaque année.

Barrio de San Basilio en Córdoba

San Lorenzo

Le quartier de San Lorenzo est situé dans l’ancien faubourg arabe de Munyat al-Mugira, à l’ouest du quartier du Centro, où est né et a vécu le célèbre poète musulman du XIe siècle, auteur de « El collar de la paloma » (Le collier de la colombe).

Après la reconquête, une ancienne mosquée a été remplacée par l’église de San Lorenzo, également à l’époque de Ferdinand III. On dit que c’est la plus belle église de la ville. Elle possède une magnifique rosace gothique-mudéjar sur la façade principale et un portique à trois arcades. La tour en trois parties, forment un splendide cadre médiéval.

Le quartier de San Lorenzo est populaire pour son histoire des cours de Cordoue, car il montre la vie réelle de la population urbaine dans les temps anciens. Bien que de nombreux bâtiments aient été démolis pour en construire de nouveaux, certaines maisons conservent encore leur style traditionnel et leurs portes sont ouvertes au mois de mai pour que les gens puissent les admirer.

Barrio de San Lorenzo de Córdoba

San Andrés

Ce quartier était connu pour être habité par des brodeuses de soie. L’église de San Andrés est le centre de la vie de ce quartier et a été construite sur une ancienne basilique wisigothe de San Zolio, un centre culturel où les jeunes Mozarabes de Cordoue ont étudié.

La place de la Corredera, l’une des places les plus populaires de la ville, se trouve dans ce quartier. Il date du 17ème siècle et a un style castillan avec peu d’influence andalouse. Aujourd’hui, elle abrite de nombreux bars, cafés, magasins et entreprises, ce qui lui donne beaucoup de vie.

Barrio de San Andrés en Córdoba

San Agustin

Ce quartier se caractérise par sa petite taille et son peu d’habitants. L’axe principal est à nouveau son église, qui était un ancien couvent du XIVe siècle de style gothique.

Cette cour avait autrefois de nombreux potagers rattachés aux maisons. Aujourd’hui il n’y en a plus, bien qu’elle ait quelques cours traditionnelles qui peuvent être visitées pendant le mois de mai.

Barrio de San Agustín en Córdoba

Centre-ville

Le centre de la ville possède l’une des places les plus admirées de Cordoue, la place des Capucins, qui doit son nom au couvent qui y a été fondé. Au centre de la place se trouve le Christ crucifié, ce qui donne à la place une atmosphère mystérieuse.

À côté de la place se trouve la Cuesta del Bailío, où une croix est érigée pour célébrer les croix de mai, une fête très populaire à Cordoue.

Le temple romain situé à côté de l’hôtel de ville est le reflet du passage des Romains dans cette ville. Les colonnes montrent qu’il avait de grandes dimensions et était donc très important. En outre, dans les jardins de la Victoire, se trouve le Mausolée romain du premier siècle, qui a été découvert en 1993 et qui est également un échantillon de la splendeur romaine de la ville de Cordoue.

Templo romano en el centro histórico de Córdoba

 

D’autre part, vous pouvez consulter les meilleures visites guidées de Cordoue dans le lien, dans lequel vous trouverez nos meilleures visites guidées comme par exemple :

Nos tours les plus populaires

Articles Connexes

Les activités pour les entreprises ou Team Building visent à promouvoir le travail en équipe et la cohésion par le biais d rsquo activités Cela aidera les

L rsquo année comporte de nombreuses fêtes à célébrer en famille dans la convivialité avec enthousiasme 8230 mais il y a quelque chose avec Noël qui peut

Le quartier du Sacromonte à Grenade représente l rsquo essence métisse du flamenco À travers ses rues qui disparaissent brusquement pour se terminer par une entaille des