logo

Personnalités illustres de Cadix

Cadix est connue pour de nombreux facteurs : son carnaval, ses monuments et son histoire. Il est donc évident que parmi ses habitants, la créativité et l’art ne manquent pas. C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui une liste de personnes célèbres qui sont nées à Cadix et qui ont partagé leur art avec nous tous au fil du temps.

Actrices

actriz posando

Paz Padilla (1969-)

L’actrice, comédienne et présentatrice de télévision est née à Cadix le 25 septembre 1969 dans une famille de six frères et sœurs, et son père était machiniste au Gran Teatro Falla. Elle a commencé à travailler comme infirmière assistante à l’hôpital universitaire de Puerta del Mar, bien qu’elle ait étudié les beaux-arts, se spécialisant dans la peinture et la céramique. Son premier emploi à la télévision a été en 1994, dans une émission comique sur Antena 3 intitulée Genio y figura.

Elle a participé à de nombreux programmes les présentant, tels que Inocente, inocente, sur TVE (Muchas gracias 96), ou Crónicas Marcianas sur Telecinco entre 1997 et 1999. En 2009, elle a produit l’émission Paz en la tierra sur Canal Sur, et en 1998, elle a prononcé le discours d’ouverture du Carnaval de Cadix. Depuis 2009, elle a commencé à travailler à Telecinco, dans le programme Sálvame, dans lequel elle continue aujourd’hui, et a également joué dans La que se avecina. En 2018, elle est devenu juge sur Got Talent Spain, et a également présenté les Campanadas 2019-2020 sur Telecinco et Cuatro.

Ana Álvarez (1969-)

Née à Jerez de la Frontera le 19 novembre 1969, elle a travaillé comme actrice et modèle. Elle a participé à de nombreux films et séries télévisées, et a également reçu des prix nationaux et internationaux lors de divers festivals de cinéma à Malaga, Alicante, Cartagena de Indias, Stockholm et Cognac.

À l’âge de treize ans, elle a quitté sa ville natale pour aller étudier à Madrid et, à la fin de ses études secondaires, elle est allée au Japon pour travailler comme modèle. Elle s’est ensuite rendue dans plusieurs capitales européennes pour poursuivre sa carrière, et a finalement étudié le théâtre à l’Escuela de Arte Dramático de Madrid. Son premier film avec un second rôle a été Jarrapellejos en 1988, et par la suite elle a augmenté sa filmographie chaque année. Ses premiers rôles principaux ont été dans les films Aquí huele a muerto et El tesoro, tous deux en 1990. Actuellement, il a joué des rôles dans des séries comme La verdad (2018), La que se avecina (2016-2017), et des films comme Suspicious Minds (2010).

Chanteurs

estatua de homenaje a los artistas

Lola Flores (1923-1995)

Lola Flores, surnommée « La Faraona », est née à Jerez de la Frontera le 21 janvier 1923 dans une famille de grande tradition flamenca basée dans le quartier de San Miguel. Elle a cultivé l’image de la gitane flamenca, bien qu’elle ait toujours reconnu qu’elle n’avait qu’une légère ascendance calé du côté de son grand-père. À l’âge de cinq ans, elle a déménagé à Séville et a travaillé avec son père dans l’hôtellerie. Dès son plus jeune âge, elle a montré une prédilection pour le chant, se produisant lors de baptêmes et de fêtes privées. Après la guerre civile, en 1939, elle fait ses débuts artistiques à l’âge de 16 ans dans le spectacle Luces de España.

Fernando Mignoni, réalisateur, lui a accordé une courte audition, alors qu’il cherchait une actrice à Jerez pour son film Martingala. Le tournage a eu lieu à Madrid, où elle resterait certainement en quête de succès. L’une des dates importantes de sa vie est 1943, lorsqu’elle commence à travailler dans le spectacle Zambra avec le chanteur Manolo Caracol. En 1952, elle est allé au Mexique avec sa famille et avant cela, elle a participé à de nombreux films.

Rocío Jurado (1944-2006)

Rocío Jurado est née à Chipiona le 18 septembre 1944. Elle a acquis une renommée internationale en tant que chanteuse spécialisée dans les genres de la copla et du flamenco, bien qu’elle ait également joué d’autres genres comme la pop, le boléro ou la ballade, ce qui lui a valu une renommée internationale. Elle a remporté de nombreux prix pour sa brillante carrière, dont celui de la meilleure voix féminine du XXe siècle en 2000. Elle a vendu de nombreux albums et a reçu 150 disques d’or et 80 disques de platine.

La musique est une activité familiale. Elle s’y passionne dès son plus jeune âge, en chantant des messes et en participant aux festivals de son école. À la mort de son père, alors qu’elle avait 15 ans, elle a commencé à travailler pour aider l’économie familiale, en cueillant des fruits et en tant que cordonnière, mais en se présentant en même temps aux concours de Radio Séville. Elle a participé à de nombreux concours de stations de radio et a presque toujours gagné. Elle se rend à Madrid alors qu’elle n’est pas encore majeure et rencontre La Niña de los Peines et Manolo Caracol. Pastora Imperio l’a engagée dans son tablao, débutant ainsi sa grande carrière artistique. Parmi ses chansons les plus célèbres, on trouve « Como una ola », « Como yo te amo » ou « Se nos rompió el amor ». Elle est décédée en 2006 après une longue période de cancer du pancréas.

Écrivains et poètes

escritor saludando

Rafael Alberti (1902-1999)

Rafael Alberti était l’un des écrivains les plus importants de la génération de 27, considérée comme l’âge d’argent de la littérature espagnole. Il était membre du parti communiste espagnol, et a donc dû s’exiler après la guerre civile. Il est retourné en Espagne lors du rétablissement de la monarchie et a publié ses mémoires, intitulées La arboleda perdida (Le bosquet perdu), en 1987.

Sa poésie oscille dans plusieurs styles lyriques selon le moment, en commençant par son œuvre Marinero en tierra avec popularité. La amante (1926) parle de ses impressions sur différents lieux de Castille : Aranda de Duero, Burgos ou Santo Domingo de Silos, entre autres. Sobre los ángeles (1929) ouvrira sa troisième scène surréaliste, dans un moment de grave crise personnelle et occidentale. Avec l’exil, il commencera sa dernière étape, où il touchera à la poésie politique et non politique.

Antonio Estrada (1956-)

Né à Chiclana de la Frontera en 1956, Antonio Estrada est un écrivain, un dramaturge et un acteur de théâtre. Il a étudié la psychologie à Séville, et dans les années 80, il s’est installé à Madrid, dans le cadre de la movida madrileña. Il s’est produit dans des cabarets, et on retrouve dans son travail une forte défense de la culture andalouse et de la façon de parler de Cadix.

D’autre part, si vous souhaitez visiter Grenade, vous serez peut-être intéressé par nos visites guidées à Grenade, où vous trouverez certaines des visites suivantes :

Et plus encore…

Nos tours les plus populaires

Articles Connexes

Les activités pour les entreprises ou Team Building visent à promouvoir le travail en équipe et la cohésion par le biais d rsquo activités Cela aidera les

L rsquo année comporte de nombreuses fêtes à célébrer en famille dans la convivialité avec enthousiasme 8230 mais il y a quelque chose avec Noël qui peut

Le quartier du Sacromonte à Grenade représente l rsquo essence métisse du flamenco À travers ses rues qui disparaissent brusquement pour se terminer par une entaille des