Les pavillons de l'Expo 92 Séville

 

L’Expo 92 de Séville, était une exposition universelle qui s’est tenue en 1992 dans la ville de Séville. Elle a duré 6 mois, commençant le 20 avril et se terminant le 12 octobre, une date qui coïncidait avec le cinquième centenaire de la découverte de l’Amérique. Sa devise, liée à ce fait, était donc « L’âge des découvertes ».

Cette exposition a également coïncidé avec les Jeux olympiques de 1992 qui se sont déroulés à Barcelone, de sorte que ces deux événements ont constitué une valorisation culturelle et touristique très importante pour notre pays, ce qui s’est traduit par l’arrivée de millions de visiteurs dans la ville andalouse, qui a été placée sur la carte internationale comme jamais auparavant.

Si vous voulez avoir une expérience plus développée de la ville, OwayTours vous recommande de visiter notre blog sur Séville, où nous avons un blog de nouvelles où vous ne manquerez rien si vous voulez aller à la ville de Séville.

Histoire des pavillons de l’Expo 92 Séville

Pour retracer l’histoire de cette exposition, il faut remonter à 1981, où l’on constate que la délégation des États-Unis d’Amérique avait demandé la tenue d’une exposition universelle à Chicago pour commémorer le cinquième centenaire de la découverte de l’Amérique, lieu où quelques années plus tôt, en 1983, s’était tenue l’exposition universelle Columbian. L’Espagne devait se joindre à la présentation de cette candidature pour la ville de Séville un an plus tard.

D’autre part, la même année, notre pays voisin, la France, a également annoncé son intention de tenir une exposition universelle à Paris en 1989 pour commémorer le deuxième centenaire de la Révolution française ; un fait qui a été écarté parce que la possibilité de tenir deux expositions universelles en moins de 10 ans n’a pas été envisagée.

Par la suite, le gouvernement espagnol et les organisateurs de Chicago ont envoyé une pétition commune proposant, pour la première fois dans l’histoire, qu’une Exposition universelle se tienne dans deux lieux différents, Séville et Chicago, qui a été approuvée à l’unanimité par l’Assemblée générale de l’OIE.

Cependant, en 1985, le site de Chicago a annoncé son retrait de l’exposition en raison de graves problèmes d’organisation, ce qui a laissé Séville comme seul site pour représenter cet événement, ce qui a signifié une tâche contre la montre pour assurer qu’il soit réalisé de la meilleure façon possible et de la plus haute qualité.

Heures de visite

Après la fin de l’événement, près de 30 ans plus tard, nous pouvons voir comment la Isla de la Cartuja est passée du statut d’épicentre de la ville à celui de parc technologique. Avec le passage des années, il y a encore des pavillons abandonnés qui attendent d’être utilisés ; cependant, dans cette partie de la ville, il y a encore des coins cachés de ce qui était cet événement important.

Si vous voulez plus d’informations sur cette enclave de la ville, OwayTours vous recommande de visiter notre Visite libre de Séville, où nous développerons ces informations de manière plus approfondie.

  • Le jardin américain : Avenida de los Descubrimientos. Heures de visite : du lundi au vendredi de 9h30 à 14h00, les samedis et dimanches de 11h00 à 13h00. Prix des visites : 2 euros. Sans guide, c’est gratuit.

jardin americano expo 92 (Sevilla)

  • Pavillon de la navigation : Camino de los Descubrimientos, 2. Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 10h00 à 19h30, le dimanche jusqu’à 15h00 et le lundi fermé (une heure plus tard en été). Prix : 4,90 euros. Ce pavillon offre des vues enchanteresses pendant la nuit sévillane. Si vous voulez en savoir plus sur Séville la nuit, OwayTours vous recommande de visiter notre circuit nocturne de Séville, où vous pourrez admirer des paysages comme celui-ci, mais aussi connaître son histoire et ses curiosités.

pabellon de la navegación expo 92 (Sevilla)

  • Centre andalou d’art contemporain : Avenida de Américo Vespucio, 2. Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 11h00 à 21h00, le dimanche de 11h00 à 15h00 et fermé le lundi. Prix : 3 euros la visite complète, 1,80 euros la visite du monument et des expositions temporaires.

centro andaluz arte contemporaneo (Sevilla)

  • Pavillon Monaco : bien qu’il s’agisse actuellement du siège de l’entreprise qui gère et fournit l’eau à la ville de Séville (Emasesa), les visites sont autorisées pour ce qui est son joyau le plus important : l’aquarium. Avenue Leonardo Da Vinci. Visites sur demande.

pabellon de monaco expo 92 (Sevilla)

Ses parties

Avec la naissance de l’Association Expo Legacy, l’objectif est de sauvegarder le patrimoine de ce qui fut l’Exposition universelle de 1992 à Séville.

Comme nous l’avons déjà dit, le parc scientifique et technologique (PCT) Cartuja gère actuellement une grande partie de l’espace occupé par l’Expo, mais il respire encore l’Expo et se souvient de sa mascotte emblématique, l’oiseau « Curro ».

Certaines de ses zones les mieux préservées sont :

Les pavillons de l’Espagne, de l’Andalousie, de la France et de la Finlande, en plus du magnifique pavillon de la navigation ; ils ont été inscrits par le gouvernement andalou il y a plusieurs années dans son catalogue du patrimoine historique andalou pour leur valeur intrinsèque.

D’autres pavillons encore en pleine activité sont ceux de l’Italie, du Canada, de la France ou du Maroc ; nous soulignons ce dernier, qui est devenu le siège de la Fondation des Trois Cultures.

Cependant, des endroits comme la Puerta Triana, avec ses fontaines et ses pavillons, ont été démolis, perdant ainsi des sites emblématiques de l’époque comme le cinéma Omnimax.

Comment se rendre aux pavillons de l’Expo 92 à Séville ?

Malgré la récupération de lieux emblématiques, il reste des questions en suspens, parmi lesquelles l’amélioration des transports pour accéder à La Cartuja. Depuis la ville, vous pouvez vous rendre sur l’île de la Cartuja, où se trouvent les pavillons de l’Expo 92 :

  • Lignes 03, C1, M-111, en bus.
  • Lignes C1, C3, en train.
  • Ligne L1, en métro.

Stations d’autobus près de Isla de la Cartuja à Séville :

  • Américo Vespucio (Louis Braille) : 5 min de marche.
  • Torneo (Puerta de San Juan) : 17 min à pied.
 
 
Free Tour Sevilla 0€ Réserver

Station de métro léger près de la Isla de la Cartuja à Séville :

  • Plaza Nueva : 36 min à pied.

Stations de métro près de l’Isla de la Cartuja à Séville :

  • Puerta de Jerez : 44 min à pied.

Curiosités sur les pavillons de l’Expo 92 de Séville

  • En termes d’infrastructures, Séville renaît de ses cendres en multipliant les ponts d’accès au centre-ville : le périphérique SE-30 est construit et la première ligne de train à grande vitesse AVE Madrid-Séville arrive.
  • L’Expo a été organisée dans un contexte international turbulent, en raison de la situation en URSS, en Tchécoslovaquie et de la guerre du Golfe.
  • On se souvient d’une grande invasion des nouvelles technologies audiovisuelles ; on raconte que les gens faisaient la queue jusqu’à 7 heures pour voir un film projeté dans le pavillon canadien.
  • Le 31 mai de cette même année (1992), la Journée mondiale sans tabac a été célébrée, de sorte que les gens ne pouvaient pas fumer dans tout le site de l’exposition.
  • L’ampleur de cet événement dans notre pays était telle qu’une édition spéciale de pièces commémoratives (pesetas) a été créée.
  • Pendant les 6 mois qu’a duré l’exposition, il était possible de participer à de nombreux concours et loteries, car de nombreux pavillons et entreprises privées organisaient des tombolas quotidiennes.

Autres services exceptionnels si vous êtes à Séville :