logo

Les meilleurs itinéraires de randonnée à Cadix

Cadix dispose de nombreux sentiers permettant de profiter de son patrimoine culturel et naturel, de ses sites archéologiques, de ses forteresses médiévales, de ses routes romaines, de ses dunes, de ses marais, de ses pinèdes, de ses flamants roses et de ses ronces. La province est très étendue et dispose d’un grand nombre de sentiers pour découvrir ses recoins. Enfilez vos bottes, mettez votre casquette, n’oubliez pas votre bouteille d’eau, et découvrez avec nous les endroits les plus charmants de Cadix.

Algarbes – Betijuelo

L’itinéraire commence dans le Parc Naturel du Détroit, à cet endroit se trouve le site archéologique d’Algarbes. Dans cet ensemble, nous pouvons observer de multiples structures funéraires dans des grottes et des enterrements mégalithiques de galerie couverte. Bien que l’accès soit restreint, c’est un bon moyen de se rapprocher du patrimoine et de la nature.

  • Route : linéaire
  • Longueur : 5,6 kilomètres
  • Durée : 2 – 4 heures
  • Difficulté : moyenne

Le complexe archéologique est l’un des plus importants de la province de Cadix, un site de l’âge du bronze fouillé entre 1967 et 1972. Dans un premier temps, nous entourerons le lieu d’inhumation, en nous dirigeant vers l’ouest. Parmi la végétation, nous trouverons des arbres provenant de terres lointaines mélangés à des espèces indigènes telles que les arbres à mastic, les palmiers et les chênes kermès. Sur notre route, nous trouverons les Lomas de San Bartolomé, un lieu choisi par les Romains pour contrôler la ville voisine de Baelo Claudia, et aussi par les alpinistes depuis la fin des années 60. L’itinéraire se termine à l’Arroyo de los Puercos, qui est généralement sec. Le chemin nous mène à une clôture en bois où nous pouvons admirer le paysage. De là, nous descendons pour trouver une piste qui nous mène à la route où le chemin se termine, bien que si le temps et la marée le permettent, nous pouvons revenir le long de la plage.
algarbes cadiz

Cerro Águila

Doñana, l’espace plein de richesses, est en partie découvert par ce sentier. Le début de l’itinéraire se trouve dans l’enclave de l’observatoire des oiseaux qui caractérise le parc de Doñana. L’itinéraire propose un parcours à travers le Monte Algaida. Parmi les pins et les buissons, il y a aussi des espèces animales.

  • Route : circulaire
  • Longueur : 4,7 kilomètres
  • Durée : < 2 heures
  • Difficulté : faible

Au début, la lagune artificielle appelée « tollo », est née dans les années 80 après une extraction d’agrégats. Depuis lors, elle est devenue le refuge idéal pour de nombreux oiseaux tels que les roses trémières, les pochards et les grèbes. Nous passerons par le Monte Blanco, une des zones les plus sèches des sables stabilisés. Le chemin se poursuit à travers les grands pins de pierre, des plantations du début du 18ème siècle. Ils sont exploités en récoltant les pommes de pin pour en extraire les pignons, une noix très appréciée. Les genévriers côtiers font également partie du paysage, une espèce de grande valeur écologique qui contribue à la stabilisation des dunes. À 14 mètres au-dessus du niveau de la mer, nous atteignons la fin de ce parcours au niveau de la dune fossile. De ce point, nous pouvons observer le panorama du parc national.
cerro aguila

Route de la falaise

Dans deux directions différentes, cet itinéraire qui longe le bord des falaises de Barbate, offre des vues panoramiques à couper le souffle. La falaise a été façonnée par l’eau qui, en raison de sa perméabilité, a conduit à la formation d’aquifères appelés caños. Les véritables protagonistes du chemin sont la mer et la côte accidentée de Barbate.

  • Route : linéaire
  • Longueur : 6,2 kilomètres
  • Durée : 2 – 4 heures
  • Difficulté : faible

Le point de départ de ce sentier est à l’entrée de la plage de Hierbabuena, qui longe la première section des dunes en mouvement. Nous y trouverons une végétation typique de la côte atlantique andalouse comme le barron ou le lys de mer. Le tracé cache des sources d’eau, retenues par des matériaux perméables qui le dirigent vers des puits comme celui que l’on peut voir en ruine à environ 25 mètres, et des tuyaux qui donnent leur nom à certaines enclaves de la région. L’un des arrêts les plus importants est la Torre del Tajo. C’est une tour de guet, construite au XVIe siècle, au point le plus élevé de cette falaise. Cette tour faisait partie d’un système de défense contre la menace des raids berbères.

En plus du point de vue de la tour, il y a un autre point de vue à environ 100 mètres où l’on peut observer le littoral à l’est avec des villes comme Barbate ou Zahara de los Atunes, des phares et des caps comme Punta Camarinal, et l’Afrique en face. Les murs de la falaise sont également intéressants à partir de ce point, car ils dessinent des formes fantaisistes de différentes couleurs et textures. Depuis la tour, nous descendons à travers la jeune pinède de La Breña jusqu’à la fin du parcours.
del acantilado cadiz

La chaussée Dehesa Boyal

Le Campo de Gibraltar, le Pueblo Nuevo de Castellar et la côte sont quelques-unes des propositions offertes par le sentier, avec des vues imprenables depuis le parc naturel Los Alcornocales. Ce sentier est une petite partie d’un grand sentier international, le GR-7, qui part de Tarifa et va jusqu’au Péloponnèse grec.

  • Route : linéaire
  • Longueur : 5,2 kilomètres
  • Durée : 2 – 4 heures
  • Difficulté : moyenne

Le parcours fait partie d’une ancienne route romaine pavée qui a peut-être été aménagée sur un chemin antérieur. Ce tronçon de route est l’un des mieux préservés de la région, en raison de son utilisation continue au fil du temps. A deux kilomètres du début, nous trouvons une déviation qui donne accès à la Fuente Vieja (vieille fontaine), où nous pouvons marcher jusqu’à la construction de la fontaine sur 700 mètres. Il offre de belles vues sur le réservoir de Guadarranque et ses environs. Ce sont aussi les tombes qui croisent notre chemin. Il s’agit de creux creusés dans la roche à l’époque pré-romaine. La facilité de modélisation du grès a favorisé ce type de dépôts dans le parc naturel. Ils étaient autrefois situés dans des endroits proéminents et légèrement inclinés, permettant d’avoir la tête plus haute que les pieds, en signe de domination de l’espace.
dehesa boyal cadiz

Punta del boquerón

Sur la plage d’El Castillo, au cœur du Parc Naturel de la Baie de Cadix, nous découvrons la Punta del Boqueron. A travers une passerelle ou par sa piste balisée, nous trouvons ce parcours qui nous permet de connaître la symbiose de deux écosystèmes, les dunes et les marais. La Punta del Boquerón a été déclarée Monument Naturel, ainsi que les biens culturels de la batterie d’Urrutia et du château de Sancti Petri.

  • Route : linéaire
  • Longueur : 2,6 kilomètres
  • Durée : < 2 heures
  • Difficulté : faible

Le chemin qui fait partie de cet itinéraire est une piste de bétail, la Vereda de Chiclana de la Frontera, par laquelle passait le bétail de la région il y a plusieurs décennies. La plage de Camposoto est le point de départ de ce chemin. C’était une zone d’utilisation militaire exclusive jusqu’aux années 60, et elle est devenue partie intégrante de l’offre complète des citoyens dans les années 80. Nous verrons comment le marais s’est emparé des anciens marais salants abandonnés. Un arrêt obligatoire est le petit mirador où l’on pourra observer à gauche l’îlot où se trouve une forteresse du XVIIe siècle, en profitant d’une précédente du XIIIe siècle. En continuant le chemin, nous nous éloignons de la côte pour entrer dans les dunes et accéder au canal de Sancti Petri et à la fin du chemin. On y trouve des ruines connues sous le nom de batterie d’Urrutia, dont l’architecture est abandonnée et recouverte de sous-bois. La batterie était chargée de la défense de cet important point stratégique, elle a été construite au XVIIIe siècle pour défendre San Fernando de la mer. Devant nous, Sancti Petri, une ancienne colonie almadrabère, avec son petit port. Depuis le port, vous pouvez voir le canal de Molino et le canal de Carboneros. Et tout au long du canal, il est très facile d’observer des animaux tels que les flamants ou les hérons.
punta del boqueron cadiz

D’autre part, vous pouvez également consulter notre page des meilleures visites guidées à Cadix, où vous trouverez certaines de celles qui suivent :

Et plus encore…

Nos tours les plus populaires

Articles Connexes

Les activités pour les entreprises ou Team Building visent à promouvoir le travail en équipe et la cohésion par le biais d rsquo activités Cela aidera les

L rsquo année comporte de nombreuses fêtes à célébrer en famille dans la convivialité avec enthousiasme 8230 mais il y a quelque chose avec Noël qui peut

Le quartier du Sacromonte à Grenade représente l rsquo essence métisse du flamenco À travers ses rues qui disparaissent brusquement pour se terminer par une entaille des